Le Pêcheur d’étoiles – Roxane Marie Galliez

 

Le Pêcheur d’étoiles… magnifique titre qui laisse rêveur. Je plonge le nez dans ce petit livre et, soudain, j’ai un parfum d’enfance qui me revient, telle une madeleine de Proust. Début des années 80, je dors chez mes grands-parents. Alors que 7 heures sonnent à l’église du village, un rayon de soleil entre par les volets de bois et commence à inonder la pièce. Je me lève et me dirige tout doucement vers l’armoire dans laquelle se trouve un gros livre à la couverture verte. Je plonge dans ces histoires de fées, de princes charmants et de vilaines sorcières qu’ont su si bien compiler les frères Grimm… Au bout d’une heure ou deux d’enchantement, je repose le bouquin et je me prépare à une belle journée…

Voilà l’effet que m’a fait ce petit conte philosophique.  Oui, j’ai bien dit philosophique. Car la magie est là pour donner à réfléchir. Barbar, le personnage principal, évolue sous la prose poétique de Roxane Marie Galliez. Son parcours initiatique n’est pas de tout repos et l’on a de l’empathie envers ce dernier. Pourtant, il fera des erreurs qui auront de graves conséquences. L’être humain est obstiné. Il ne veut pas écouter les conseils… Ça vous rappelle quelque chose ? Oui, nous sommes tous des « Barbar ».

Quelle plume, mes aïeux ! C’est admirable ! Je suis ressortie de ma lecture comme je ressortais de mon bouquin de contes il y a une trente-cinq ans en arrière : le sourire aux lèvres. J’ai découvert cet écrivain de talent grâce au blog d’Eve-Yeshe et je l’en remercie. J’ai vraiment adoré ce texte qui, n’ayons pas peur des mots, fait du bien.

 

 

Extrait :

Lui, était encore trop prisonnier de ses croyances et trop orgueilleux pour admettre ses erreurs. Il s’était marié il y  a longtemps et jamais il n’aurait voulu reconnaître que la fille du marchand d’or n’était pas celle qu’il lui fallait. Il masquait ses défauts en qualités, il s’inventait des histoires, il édulcorait sa vie, tout plutôt qu’avouer qu’il s’était marié sans la connaître, pour bâtir vite une famille. Aussi, quand la Gardienne avait écrit l’histoire de la rencontre avec la fille du marchand d’or, il avait refusé de parler de ce chapitre là, sinon pour lui dire qu’elle s’était trompée, qu’elle ne connaissait pas la vérité. La Gardienne n’avait rien dit, elle n’avait même pas répliqué qu’elle n’inventait jamais ses histoires, elle se contentait de retranscrire ce qu’elle lisait dans le fond des âmes. Et ce qu’elle lisait dans l’âme du Phénicien, c’est qu’il n’aimait qu’elle, la Gardienne, et qu’il tentait d’étouffer cet amour qui l’effrayait parce que cela lui demandait de bouleverser sa vie et que sa plus grande peur désormais, était de la perdre.

Publicités

3 réflexions sur “Le Pêcheur d’étoiles – Roxane Marie Galliez

  1. Ping : Juste avant l’automne – Roxane Marie Galliez – Mes Promenades Culturelles II

  2. Ping : Les énigmes des Borgia – R.M. Galliez, S. Lebrun et L. Audrain – Mes Promenades Culturelles II

  3. Ping : La danse de l’Aube – Roxane Marie Galliez – Mes Promenades Culturelles II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s