Tatie Danielle – Étienne Chatiliez

Tatie_Danielle

 

 

Je viens de me visionner à nouveau ce film. Je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai pu le voir.

Danielle Billard, 82 ans, veuve du colonel Édouard, a la méchanceté dans la peau. C’est une brave gouvernante, Odile, qui s’en occupe. Mais celle-ci se tue en nettoyant un lustre. Un « accident »… N’ayant pas d’enfants, Danielle est donc prise en charge par ses neveux, à qui elle va faire vivre l’enfer.

Étienne Chatiliez a le don de mettre en relief les petits travers du quotidien. Bon, vous me direz, là, ce n’est pas un simple détail. La méchanceté de certains peut pourrir la vie. Mais même à travers celle-ci, on peut percevoir une lichette de bonté. En effet, lorsque Tatie Danielle est confiée à une jeune fille, Sandrine, pendant les vacances des neveux, elle n’hésitera pas à sortir son chéquier pour les réparations de sa voiture. Cette « garde » improvisée a un fort caractère et Tatie Danielle doit certainement se retrouver en elle.

Mais trêve de bla-bla, il y a des œuvres qu’il est inutile de théoriser. Si vous ne l’avez pas déjà fait, regardez ce film. Et demandez-vous si vous ne connaissez pas une personne qui agit ainsi dans votre entourage. Parfois, la réalité dépasse la fiction !

 

 

Un passage que j’adore !