Ma promotion dans le magazine Cocon

couverture

Vous ne connaissez pas le magazine Cocon ? C’est que vous n’êtes pas inscrit(e)s sur le site de Roxane Marie Galliez !  Allez donc vous abonner à sa petite lettre (et revenez ici pour lire la suite de ce billet).

Roxane Marie m’a fait la surprise d’inclure ma promo et sa critique de Frénégonde dans le N°2. Et, comme à son habitude, elle a fait cela avec toute la générosité qui la caractérise. Voici son texte :

Après un essai sur « La maladie et la Foi au Moyen Âge, d’après les Miracles de Nostre Dame de Gautier de Coinci », Lydia Bonnaventure nous livre ici un roman historique passionnant.

« Février 1135. Alzey, petit bourg du palatinat du Rhin, se réveille tranquillement. Frénégonde, la dame apothicaire, ouvre son échoppe comme tous les matins. Mais celui-ci n’est pas comme les autres. Tout commence par une visite impromptue, puis un vol, une agression… pour finir par un assassinat. Impliquée dans toute cette affaire contre son gré, Frénégonde va devoir mener l’enquête auprès de Thibald, l’officier. Mais le caractère bien trempé de cette dernière n’est pas toujours compatible avec celui-ci…
Qu’importe, elle va avancer tête baissée dans cette histoire qui va l’amener à découvrir de mystérieux secrets de famille, à commencer par son lien avec Hildegarde… »
(Présentation de l’éditeur)

Ici, il ne s’agit pas directement de Hildegarde de Bingen, religieuse et grande figure de son époque, mais de l’une de ses sœurs, imaginée par Lydia Bonnaventure, Frénégonde. Une Frénégonde instruite, et à la forte personnalité :

« C’ÉTAIT UNE FEMME GAILLARDE, SOLIDE, QUELQUE PEU ROUGEAUDE ET, AUX DIRES DE CERTAINES MAUVAISES LANGUES, LÉGÈREMENT MAL EMBOUCHÉE À SES HEURES PERDUES »

Si ce roman est une fiction, L’auteur a fait un important travail de recherches historiques en travaillant sur les textes d’époque et en se rendant sur les lieux de vie de la célèbre religieuse (des photos à découvrir sur le site de l’auteur !).

Il en ressort un roman que l’on ne peut refermer après l’avoir commencé, un roman à l’écriture juste , et aux personnages idéalement caractérisés, un roman qui nous transporte au Moyen-Âge dès les premières lignes, et l’on s’attache à cette héroïne hors du commun, qui nous ferait presque oublier sa célèbre soeur, Hildegarde.

Lydia Bonnaventure semble venir d’un autre temps, comme si une partie d’elle, en esprit assurément, était toujours en voyage, quelques centaines d’années en arrière. Dans ses mots, on sent les épices de l’apothicaire, les bruits de la ville et les robes qui se froissent sous les pas. On devine le bonheur qu’elle a ressenti à l’écriture par cette évasion, et on lui sait gré de nous partager, pour un moment, ces belles heures.

Elle nous emmène dans son monde, comme un guide, avec sa générosité, ses grandes connaissances et son humilité. On la suit alors, comme on suivrait une vieille amie des temps oubliés, s’immergeant avec elle dans la danse du passé. Et l’on se prend à rêver, avec elle, que Frénégonde, ait réellement existé.

 

 

J’ai fait partie des invité(e)s pour le lancement de ce magazine.

MAGAZINE DU BLOG - Couv

 

Roxane Marie, encore un très très grand merci et longue vie à Cocon !

Si vous voulez lire le magazine et le recevoir lors de sa sortie, n’hésitez plus et filez vous abonner (oui, je sais, je me répète !)

Publicités

8 réflexions sur “Ma promotion dans le magazine Cocon

  1. coucou Lydia. je me suis promenée avec ravissement et étonnement sur ton blog. Bien entendu un peu vite, à mon âge on est toujours pressé… (regarde qui s’impatiente le plus dans les files aux caisses des supermarchés ! 😀 ) et j’ai une folle envie de commander ton dernier livre « Frénégonde ». Par contre, j’aimerais le recevoir sous forme numérique. Tu ne me contrarieras pas puisque je suis témoin de ton émerveillement à propos de cette liseuse exceptionnelle que tu viens de t’offrir. Pas plus tard que samedi dernier, j’ai déménagé au premier étage, les meubles de la bibliothèque qui trônait au salon depuis des années, pour les remplacer par ceux du premier étage qui y étaient installés depuis encore plus longtemps que ça ! 😀 Je n’en pouvais plus de trimballer tous ces livres, de choisir ceux qui pouvaient rester en bas et ceux que j’exilais là-haut ! Un coup à attraper un tour de reins doublé d’une crise de nerfs. Puis, un moment de doute qui a paniqué mon mari. Lui aussi en avait marre de monter et descendre les escaliers, planches dévissées sous le bras pour les revisser en suivant. Quand il m’a entendue dire : je crois que je fais une bêtise »… « je n’aurais pas dû changer… » Il m’a vite expliqué que « c’était très bien comme ça, que c’était plus joli et patati et patata » 😀
    Bref, je m’égare ! Je vais aller sur le site de ton éditeur, j’espère que je saurai me débrouiller. Amicalement. Mardi-Jo.

    Aimé par 1 personne

      1. Commande passée à l’instant. Non, je ne suis pas si gentille que ça puisque je n’avais jamais pris le temps d’aller voir qui tu étais. J’étais étonnée d’avoir une lectrice inconnue au bataillon ( les effets du 11 novembre !) mais comme j’écris surtout pour moi ( pas gentille mais modeste ! 😀) pour garder mes « aventures » en mémoire , je ne m’en occupais pas plus que ça ! Bête que j’étais. J’ai failli passer à côté de quelqu’un qui fait ce que j’aurais rêvé de faire. Écrire plus de 20 lignes qui tiennent la route ! 😀😀😀😉

        Aimé par 1 personne

          1. tout à fait ça ! J’ai commandé le roman et ne l’ai pas encore reçu, je me demande comment je vais pouvoir le télécharger et le mettre comme les autres dans iBook ! Peut-être que je ne pourrai pas le faire !!! D’habitude je vais sur App Store ! Mince ! Enfin, je verrai bien, j’ai demandé quelques explications au service clients. Et puis, j’ai oublié que c’était samedi soir, que demain c’est dimanche… 😀

            Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s