La traversée de Paris – Claude Autant-Lara

la_traversee_de_paris02Source affiche

 

Jaaaaambier !!! Voici ce qui me vient à l’esprit dès que l’on me parle de ce film qui fait partie de mes films préférés. Je viens de me le revisionner… Je ne sais pas à combien j’en suis mais je crois que je le connais par cœur. Il faut dire aussi qu’il y a mes acteurs fétiches : Gabin, Bourvil, de Funès.

L’action se passe pendant l’occupation allemande. Marcel Martin, chauffeur de taxi au chômage gagne sa croute en faisant du marché noir pour Jambier, l’épicier se situant au 45 rue Poliveau. Ce jour-là, il doit livrer un porc dont les morceaux ont été dispersés dans plusieurs valises. Le lieu de destination est la rue Lepic, à l’autre bout de Paris. Son acolyte ayant été arrêté, il demande à un certain Grandgil, rencontré peu de temps auparavant dans un café, de l’aider.

Ce film, sorti en 1956, est adapté d’une nouvelle de Marcel Aymé (nouvelle que je n’ai toujours pas lue d’ailleurs) écrite en 1947. Elle a été publiée dans un recueil intitulé Le Vin de Paris. Ce dernier a pour thème l’occupation allemande.

Gabin est majestueux dans ce rôle, tout comme Bourvil, d’ailleurs, bien embêté par ce partenaire aussi envahissant. Louis de Funès n’a qu’un rôle secondaire mais on retient quand même son talent d’acteur.

À voir et à revoir !

Publicités

11 réflexions sur “La traversée de Paris – Claude Autant-Lara

  1. j’ai exactement le même souvenir:: Jaaaaaaaambier…
    j’aime beaucoup Gabin: je viens de revoir « La belle équipe » de Julien Duvivier une merveille avec Charles Vanel merci ARTE et depuis j’ai la chanson qui tourne en boucle dans ma tête: « quand on s’promène au bord de l’eau, comme tout est beau… »
    j’ai revu un autre chef d’œuvre: « Marie Octobre »

    Aimé par 1 personne

      1. un dîner où les membres d’un réseau de la Résistance sont réunis, des années après, pour trouver qui a dénoncé le chef..
        avec Lino Ventura, Paul Meurisse, Bernard Blier, Serge Reggiani etc. et dans le rôle de Marie-Octobre: Danièle Darrieux et j’en oublie… magnifique

        J'aime

  2. Le premier rôle un peu plus important pour De Funès et j’ai entendu souvent dire que s’il avait crié aussi fort, c’était pour qu’on le remarque, mais Gabin, fâché de le voir crier plus fort que lui, criait tout aussi fort, et ainsi de suite.

    Paraît aussi que Gabin aurait râlé de voir le nom de De Funès de la même grandeur que le sien. Bref, les deux acteurs ne s’aimaient pas du tout. 😉

    Culte !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s