Angus Mor, le clan maudit – Nathalie Dougal

angus-mor-le-clan-maudit

Quatrième de couverture :

« Dans une intrigue ensorcelée, ce roman lève le voile sur l’autre monde, et nous emmène à la rencontre des trépassés. »

Printemps 1264. Depuis la mort du roi Somerled, le Royaume des Îles est divisé. Le chef d’Ila, Angus Mor, tente par tous les moyens de protéger son clan d’une invasion écossaise.

Alors qu’il s’apprête à faire alliance avec un seigneur voisin, sa compagne Neave est assaillie d’effroyables rêves. Descendant d’une longue lignée de guérisseuses, la jeune femme en reconnaît les signes : une malédiction pèse sur le Royaume des Îles.

Angus se fie à son appréciation. Mais comment lever un sort, lorsqu’il frappe depuis des générations ? Et qui l’a jeté ? En quête de vérité, le couple exhumera les secrets de famille. Entre oniromancie et nécromancie, Neave se confrontera aux fantômes du passé. Elle poursuivra un prince parricide jusque dans le Sidh.

S’inspirant de faits réels, de découvertes archéologiques et du folklore hébridien, Nathalie Dougal s’éloigne des récits épiques de PER MARE PER TERRA et de La Mèche de Guerre des Mac Donald , pour signer son premier thriller ésotérique.

 

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver l’écriture si fluide, si envoûtante de Nathalie Dougal ! Et ce dernier adjectif sied parfaitement d’ailleurs au roman dans son ensemble. Si l’on reste dans un espace géographique cher à la romancière et dans l’Histoire de l’Écosse, on se retrouve transporté également dans un monde magique puisque son personnage principal féminin, Neave, appartient à l’Ordre des Dòideagan, des guérisseuses ayant des dons. Et celle-ci est fréquemment réveillée par un cauchemar. Son compagnon, Angus, s’inquiète mais elle ne veut rien lui dire. En effet, comme il est dit dans la quatrième de couverture, celui-ci doit conclure un accord avec un seigneur d’Écosse, Gille-Escoib Campbell, en épousant sa fille Mairi. Oui, je sais, je viens de dire que Neave est la compagne d’Angus et qu’il va en épouser une autre. Quelle maîtresse-femme ! Elle accepte sans broncher ce pacte afin de sauvegarder le Clan. C’est une magnifique preuve d’amour envers Angus qui, d’ailleurs, la protège bec et ongles. Mais qui protège l’autre ?

J’ai aimé me retrouver en territoire connu (enfin… connu… disons que je commence à m’habituer à force de lire les romans de Dame Dougal !), j’ai encore appris des choses sur la vie dans ces contrées sauvages et j’ai adoré cette façon de faire intervenir le surnaturel. Un talent de plus dans la palette de notre romancière ! Quant à l’amour que se porte Neave et Angus, il est décrit de manière puissante de bout en bout. On frissonne pour ces deux personnages, on a de la compassion. On se retrouve presque dans les cauchemars de la guérisseuse ou dans le quotidien d’Angus et de Mairi. Si on le pouvait, on irait les aider !

J’ai vraiment apprécié ce roman qui fait partie de mes coups de cœur, ex-æquo avec celui de Chloé Dubreuil.

 

Extrait : 

La nuit était dense, étouffant le halo des torches. L’humidité imprégnait les vêtements de laine, et le froid pénétrait les membres jusqu’aux os, par tous les pores de la peau. De toute part dans les ténèbres, surgissaient des visages pâles, exprimant panique ou effroi. Les regards avaient surpris le diable à l’ouvrage. Depuis, la garde pliait le camp. Les marins s’activaient dans le port naturel. Les capitaines s’agitaient, réarmant les navires. Peu importait la marée, il fallait quitter ce lieu maudit au plus vite. Sur un brancard, on transporta le cadavre d’un homme enveloppé dans un linceul. La couronne du Royaume des Îles était posée sur sa poitrine.

Publicités

13 réflexions sur “Angus Mor, le clan maudit – Nathalie Dougal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s