Constanze Weber Mozart, sa femme.

Constanze Weber Mozart

Source

Née le 5 janvier 1762, Constanze Weber est la troisième fille (sur quatre) de Fridolin et Caecilia. Cette famille de musiciens n’était pas sans rapport avec le grand Carl Maria Von Weber puisqu’il n’était autre que leur cousin germain.  La famille se situe sur le même plan social que celle des Mozart.

Wolfgang fera d’abord la connaissance de la deuxième fille, Alysia (ou Aloysia) lors d’une tournée à Mannheim, en 1777. C’était là où habitait la famille Weber à l’époque. Il veut l’épouser. Mais Léopold, son père, refuse cette union de peur que son génie de fils abandonne la musique. On connaît la suite : Mozart part à Munich et Alysia ne l’attendra pas. Elle épousera entre-temps (1780) Joseph Lange, acteur et peintre. La famille Weber déménage à Vienne à la mort du père. Caecilia a encore trois filles célibataires à nourrir. Pour s’en sortir, elle prend des pensionnaires. Le destin fera que Wolfgang, lors d’un passage à Vienne, séjournera à la pension. Il fait alors la connaissance de Constanze. Ils se marient le 4 août 1782. Cette fois, le petit génie n’attendra pas la bénédiction paternelle. Leurs dix années de vie commune verront naître six enfants. Seuls deux survivront, Karl Thomas et Franz Xaver.

Constanze a souvent été critiquée. On la décrit de santé fragile, souvent alitée. Il semblerait qu’elle souffrait d’ulcères variqueux. Sur le plan financier, on l’accusa de frivolités. Le couple menait grand train sans en avoir les moyens. Mozart n’aura connu que la ruine. Sa sœur dira, en 1793, dans des notes : « Hormis en musique, il fut et demeura presque toujours un enfant, et cela est le trait principal de son caractère, du côté de l’ombre. Il aurait toujours eu besoin d’un père, d’une mère ou d’un mentor. Il était incapable de compter avec l’argent, il épousa contre la volonté de son père, une jeune fille qui ne lui convenait pas ; ce fut la cause d’un grand désordre domestique au moment de sa mort et après. »

Constanze fut donc veuve à 29 ans, avec deux enfants en bas-âge. Elle réussit à toucher une pension. Elle fit la promotion des œuvres de son époux et, peu à peu, se constitua une petite fortune. Elle se remaria à l’âge de 47 ans, en 1809, avec un danois, Georg Nikolaus von Nissen. Celui-ci mourut en 1826. Elle fut rejointe par ses sœurs, notamment Alysia, qui vécut avec elle jusqu’à sa mort. Elle s’occupa également de la sœur de Wolfgang, Nannerl, devenue aveugle.

 

15 réflexions sur “Constanze Weber Mozart, sa femme.

  1. encore un beau commentaire, je vais devenir incollable sur la famille Mozart!
    je savais peu de choses au sujet de Constanze, uniquement ce que j’avais vu dans « Amadeus » en fait.
    Le cinéaste a tendance à faire passer leur couple pour deux grands enfants immatures dans une grande partie du film

    Aimé par 1 personne

    • Il est possible qu’ils aient été immatures tous les deux. En tous les cas, ils menaient grand train alors qu’ils n’avaient pas beaucoup d’argent. Mais est-ce que cela suffit pour les considérer comme deux grands enfants ?

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.