À une passante… (pardon Baudelaire)

thumb_COLOURBOX7815404

 

La rumeur assourdissante autour de moi hurlait.
Les internautes me prévenaient qu’une baratineuse,
Une femme masquée, d’une main tortueuse
Sur internet se déchaînait ;

Agile et prompte, d’un bagou aigu,
Me détruisait en s’amusant,
Me dézinguait en discours abêtissants,
Perfide et jalouse, manipulatrice têtue.

Pauvre être éconduit ! – Folie agitée
Dont le pseudo anonymat te fait omettre,
Que personne n’est dupe, connaissant tes traits !

Amuse-toi ailleurs ! Et va donc soumettre,
Tes idioties aux traitres qui corroborent,
Et qui, le dos tourné, font de même avec toi,  esprit niais !

31 réflexions sur “À une passante… (pardon Baudelaire)

  1. Eh bien ! Voilà une intelligente façon de se venger des C…. Bravo Lydia ! (Je ne connais pas l’affaire mais j’espère que ça va t’aider à te débarrasser de cette indésirable : je ne vois pas quelle raison on aurait de t’embêter, toi qui est si gentille et serviable….) La jalousie, peut-être ?

    Aimé par 3 personnes

  2. Pingback: Par Monts et par Mots, forum de loisirs. – Mes Promenades Culturelles II

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.