Cloclo – Florent Siri

20018701

[Film de 2012]

Comme d’habitude, je n’ai pas regardé ce film à sa sortie. Mais par un lundi au soleil, émoustillée par l’odeur des magnolias, je me suis dit « Alexandrie, Alexandra » !

Bon, j’arrête, c’est nul. En fait, ce film est réellement passé lundi à la télé et comme il n’y avait rien d’autre, je l’ai regardé. Mais je ne l’ai pas regretté, et ce, pour plusieurs raisons. La première est que ce film ne montre pas qu’une image positive du chanteur. On sait tous, depuis le temps, qu’il était à la fois perfectionniste et caractériel… là, on le voit bien. L’image, également, du bon père de famille avec ses deux enfants vole en éclats. Attention, je ne dis pas qu’il n’aimait pas ses enfants ou ne s’en occupait pas, je n’étais pas là pour le voir, mais cacher son deuxième fils juste pour ne pas ternir l’image du chanteur à minettes, ça coince un peu dans les entournures. On nous le montre en tant qu’homme et non en tant que dieu et ça, ça fait plaisir. On peut aimer un artiste mais de là à en faire un surhomme… C’est toujours ce qui m’énerve un peu dans les films ou livres qui encensent Truc ou Machin. Comme si, d’un coup, le fait de se rendre compte que Bidule fait ses courses, mange, fait popo ou détourne du fric (rayer la mention inutile) allait faire diminuer les ventes des produits dérivés… Hein ? On me souffle dans l’oreillette que c’est le cas… Bon, tant pis alors, oubliez ce que je viens de dire.

La deuxième raison pour laquelle j’ai aimé ce film, c’est la magie « Jérémie Rénier ». Il incarne à la perfection le personnage. On s’y croirait. Chapeau également aux maquilleurs. Quel boulot ! On a l’impression de regarder un documentaire sur ce célèbre chanteur adoré, adulé, mais à la personnalité ô combien complexe, presque mystérieuse.

Enfin, si j’ai apprécié ce petit chef-d’œuvre, c’est aussi parce que j’aimais Claude François quand j’étais gosse et je me souviens encore de l’annonce de sa mort en mars 1978. J’avais 6 ans, j’étais en compagnie de mes grands-parents, et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps.

Je vous laisse, en petit bonus, cette photo que j’ai prise en 2015, dans le petit cimetière de Dannemoy où il est enterré.

IMG_0148'

Photo ©L.B