Les Plumes d’Asphodèle

Allez, on est reparti ! Le thème choisi était « DESSOUS »

La liste, cette fois, était la suivante : NUISETTE, TRADITION, TRENTE-SIXIÈME, FÈVE, NOIR, TRÉFONDS, ENVERS, TARABISCOT, BRETELLE, MUSARDER, ABONNEMENT, ARCANE, AFFOLER, ARNAQUER

 

Voici mon texte :

La galette des rois

Elle se réveilla avec un mal de tête épouvantable. Le sang battant dans ses tempes allait bientôt faire éclater son cerveau, comme un tarabiscot passant sur une planche de bois pour en faire éclater les échardes. Elle ouvrit un peu plus les yeux et regarda autour dʼelle. Sa nuisette, dʼun noir profond, était jetée négligemment sur le lit, à lʼenvers, une mini-bretelle pendant dans le vide. Mais que lui arrivait-elle ? Elle avait lʼimpression dʼêtre au trente-sixième dessous, dans les arcanes de lʼenfer. Elle fouilla au tréfonds de sa mémoire. La veille, jour de congé, elle avait musardé tout lʼaprès-midi en attendant dʼaller manger chez ses amis. Comme la tradition le voulait, elle avait apporté une galette car elle avait eu la fève la dernière fois. Elle sʼétait dʼailleurs fait la réflexion quʼelle devrait prendre un abonnement chez son pâtissier car elle tombait toujours sur le petit objet. « Et qui cʼest qui va payer sa galette ? » Elle entendait cette phrase un nombre incalculable de fois, à croire que les copains prenaient un malin plaisir à lʼarnaquer et à la lui refiler !

La bouche pâteuse et le mal de crâne persistant, elle se leva et alla dans la salle de bain. Le miroir lui renvoya une image dʼelle qui lʼaffola. Elle avait un énorme hématome sur la joue, une arcade sourcilière sanguinolente. Son regard balaya la pièce. Ce nʼétait pas sa salle de bain. Celle-ci était basique, toute blanche, sans âme. En y regardant bien, sa chambre non plus ne correspondait pas à la sienne. Elle entendit soudain des pas, quelquʼun toucha la poignée et ouvrit la porte. Une dame en blouse blanche se tenait devant elle. « Bonjour Madame Martin, comment se sent-on aujourdʼhui ? »  Elle ne comprenait pas. « Vous avez eu un accident de voiture, vous vous souvenez ? Vous aviez beaucoup bu. Vous avez eu une sacrée chance ! Vous vous en sortez avec trois fois rien. » Les souvenirs se bousculaient dans son esprit : le repas chez les copains, le champagne coulant à flots, un bruit assourdissant de tôle froissée et ce trou noir…
Quʼon ne lui parle plus jamais dʼune galette…

26 réflexions sur “Les Plumes d’Asphodèle

  1. Hello Lydia
    🙄 comme je n’ai pas tout bien suivi, j’suis perdue…
    Faut-il publier le samedi ?
    Tant pis, j’ai fait le choix de publier jeudi prochain, car lundi j’ai l’Atelier de Leiloona.

    En lisant ton billet, je pensais qu’elle rêvait… Hélas, toute cette histoire peut arriver dans la vraie vie…
    Mais au fait, avec la galette on boit du cidre… c’est moins alcoolisé !
    Bravo pour avoir respecté le règlement et avoir joué avec tarabiscot 😆
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que ce genre de fève là, vaut mieux éviter! 😉
    Elle a eu de la chance !
    J’aime bien la fin. On ne s’y attend pas. Enfin moi, je ne m’y attendais pas… À partir de la salle de bain, j’imaginais complètement autre chose !
    Bises

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.