Les Plumes chez Emilie

Le thème était : SUD

La liste de mots :

TAILLEUR, PELOUSE, PLAGE, PERDRE, NOSTALGIE, CIGALE, LUMIERE,
ARBRE, CROIX, ACCUEIL, AZUR, ARDENT

Mon texte : 

Séraphine : Madame la Baronne, votre courrier est arrivé !

La Baronne : Et qu’est-ce qui vous excite comme ça ?

Séraphine : Vous avez reçu une invitation des De Lanoix.

La Baronne : Séraphine, ôtez-moi d’un doute…

Séraphine : Oui ?

La Baronne : Ouvririez-vous mon courrier ? 

Séraphine : Je ne me permettrais pas ! 

La Baronne : Vous m’en voyez soulagée ! 

Séraphine : Je ne fais que regarder à travers en mettant l’enveloppe à la lumière…

La Baronne, exaspérée : Mais enfin, Séraphine ! C’est privé ! 

Séraphine : Mme la Baronne ne va quand même pas s’offusquer ! Je fais pratiquement partie de la famille. 

La Baronne, dépitée : Vu ainsi… et que disait donc cette invitation ?

Séraphine : Vous êtes invitée à Deauville le week-end en huit.

La Baronne : Il n’y a pas de quoi sauter en l’air ! 

Séraphine : Comment ça ? Etendre sa serviette sur la plage se confondant avec l’azur, quel bonheur !

La Baronne : Au mois de février ? 

Séraphine : Aller faire du golf dans une pelouse d’un vert ardent…

La Baronne : On appelle cela du gazon… Ai-je une tête à faire du golf ?

Séraphine : Se reposer à l’ombre d’un arbre en écoutant les cigales…

La Baronne, ébahie : Vous me fascinez ! Mais où placez-vous donc Deauville pour y trouver des cigales ? Les seules que l’on puisse trouver sont des cigales de mer au restaurant du coin ! Vous perdez la tête mon amie !

Séraphine : Allez-vous donc faire une croix sur ce séjour ? 

La Baronne : Vous n’y pensez pas ! Que diraient Hubert et Framboisine, des amis de vingt ans ? Leur accueil est toujours extraordinaire.  Avez-vous récupéré mon tailleur chez le blanchisseur ? Je le prendrai, ça me rappellera quelques années en arrière, lorsque je courais pieds nus dans le sable avec Henry… Ah, nostalgie, quand tu nous tiens !

Séraphine : Le blanchisseur ? Et c’est moi qui perds la tête ! Au pressing, vous voulez dire ! Cela fait bien longtemps que les blanchisseurs ont disparu. Les seuls que vous trouverez ne lavent pas du linge ! Ils s’intéressent plutôt à l’argent… (à part) Ah, ah ! On veut se moquer mais on a autant de lacunes que moi ! 

Publicités

28 réflexions sur “Les Plumes chez Emilie

  1. Bon jour,
    Effectivement, la moquerie est facile et les pièges inattendus à ceux et celles qui pensent « tenir la dragée haute » au soi-disant « petit personnel » qui sont les piliers du quotidien …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : LES TEXTES DES PLUMES D’ASPHODELE 10-2019 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  3. Figure-toi que je me suis rendu compte que, pendant que je lisais ton texte, mes lèvres formaient un cul de poule. Je n’ai pas l’habitude du grand monde et j’ai dû imaginer qu’il fallait faire ainsi pour prendre l’accent parisien, ou bourgeois ! Qu’est-ce qu’on a comme complexes ou préjugés, en province ! 😀 Aussi bien, les dames du monde ne font pas du tout mais pas du tout, le cul de poule pour s’exprimer élégamment ! Bisous

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou du dimanche matin, Lydia
    C’est tout gris ici…
    Mais ouf ! y’a pas de vent…
    Ta Séraphine, quel tempérament elle a 😆 Et elle me ressemble aussi, l’est pas très bonne en géographie 😆
    Et pas si bête que ça, hein, elle s’y connaît dans les finances !
    J’ai bien ri !
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : Les Plumes chez Emilie 🖊 – Mes Promenades Culturelles II

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.