Les Plumes chez Emilie đŸ–Š

Le thĂšme Ă©tait : IMPRÉVISIBLE

La liste de mots :

HASARD, LUNATIQUE, INTELLIGENCE, MÉTÉO, CONFUSION, SOUDAIN, PAPILLON, EFFET, EXTRAVAGANT,

ZUT, BOULE,
DESTINER, DOMMAGE, DÉSINVOLTE

MON TEXTE 

La Baronne a été invitée pour un week-end à Deauville. La voici de retour


SĂ©raphine : Tiens, j’entends une voiture. Serait-ce dĂ©jĂ  Madame qui serait de retour ? Il n’est que 14h, ça me paraĂźt bien tĂŽt pourtant !

La Baronne, donnant des coups Ă  la porte d’entrĂ©e : SĂ©raphine, au nom du ciel, ouvrez cette porte !

SĂ©raphine : Ah, oui, c’est bien elle ! Elle a l’air d’ĂȘtre dans un Ă©tat ! Pfffiou, qu’est-ce que je vais encore entendre !!!

La Baronne : SĂ©raph
 Ah, vous voilĂ  enfin, ce n’est pas trop tĂŽt ! Tenez, prenez donc ce parapluie et mon pardessus, je suis extĂ©nuĂ©e !

SĂ©raphine : Madame a l’air d’ĂȘtre bien fatiguĂ©e
 (À part) Sa coiffure ressemble Ă  une choucroute. On dirait un chien mouillé 

La Baronne : Si vous saviez ma pauvre SĂ©raphine ! Plus jamais je ne retournerai Ă  Deauville au mois de fĂ©vrier. Nous avons eu une mĂ©tĂ©o exĂ©crable ! C’est bien dommage car j’aime beaucoup cette ville. Nous avions dĂ©cidĂ© de faire une promenade aprĂšs le dĂ©jeuner, sur les bords de plage. Nous avons eu droit Ă  de telles bourrasques de vent que nous avons dĂ» nous replier Ă  l’intĂ©rieur d’un cafĂ© en attendant. J’ai juste rĂ©ussi Ă  retenir mon chapeau mais regardez un peu dans quel Ă©tat est le papillon qui s’y trouvait !

Séraphine, riant : On dirait une grosse boule !

La Baronne : En effet, vous avez raison
 Zut alors, il est bon pour la poubelle ! Remarquez, ce chapeau m’avait Ă©tĂ© offert par Framboisine, je lui ai fait plaisir en le portant. Mais je l’ai toujours trouvĂ© un peu extravagant.

Séraphine : Et comment vont-ils ?

La Baronne : Qui ?

Séraphine : Vos hÎtes.

La Baronne : Hubert est toujours d’une intelligence remarquable. Je prends plaisir à discuter avec lui. Quant à Framboisine, elle est d’une gentillesse exemplaire.

SĂ©raphine, Ă  part : Je doute que cet Hubert prenne plaisir Ă  parler avec la Baronne. On ne peut pas dire que son Q.I soit trĂšs Ă©levĂ©. En mĂȘme temps, je ne l’aime pas, il est trĂšs hautain. Quant Ă  Framboisine, elle lui Ă©tait toute destinĂ©e. Elle est capricieuse et imbue de sa personne.

La Baronne : Que dites-vous SĂ©raphine ? Oh, je me demande bien si tout ce vent ne m’a pas abĂźmĂ© les tympans !

SĂ©raphine : Le vent ? AbĂźmer les tympans ? Ah, ah !!! Vous plaisantez Madame ! (À part) Soit elle est d’une dĂ©bilitĂ© profonde, soit elle le fait exprĂšs !

La Baronne : Voyez, vous me parlez et je n’entends pas. Pourtant, j’ai bien vu vos lĂšvres bouger ! Oh, tout ceci sĂšme la confusion dans mon esprit ! Prenez-moi un rendez-vous chez l’ORL. Je suis sĂ»re que je dois avoir quelques grains de sable ou de poussiĂšre qui m’obstruent le canal auditif.

SĂ©raphine, partant dans le petit salon : Bien Madame ! (À part et la refaisant, la bouche en cul de poule) Qui m’obstruent le canal auditif ! Mais ce n’est pas possible d’ĂȘtre aussi c


La Baronne, entrant soudain dans le salon : Tenez, regardez SĂ©raphine. Je viens d’utiliser un coton-tige, voyez le rĂ©sultat !

Séraphine : Madame ne se sent pas bien ?

La Baronne : Pourquoi me demandez-vous ça ?

SĂ©raphine : Parce que c’est bien la premiĂšre fois que Madame me brandit sous le nez son coton-tige usagé !

La Baronne : Enfin, Séraphine, feriez-vous semblant de ne pas comprendre, par hasard ? Je vous le montre car il y a de la poussiÚre dessus, ce qui pourrait expliquer ma surdité soudaine.

Séraphine : Pourtant Madame a bien entendu ce que je venais de lui dire. La surdité est donc aléatoire !

La Baronne : Ne soyez pas aussi dĂ©sinvolte SĂ©raphine, c’est sĂ©rieux ce que je vous demande.

SĂ©raphine : Madame m’excusera, mais si je dis au mĂ©decin que vous ĂȘtes devenue sourde Ă  cause des bourrasques de vent Ă  Deauville, il va me prendre pour une folle.

La Baronne : Il a bien dĂ» en entendre d’autres ! Ah, ah, SĂ©raphine, en entendre d’autres
 pour un ORL
 je suis impayable !

SĂ©raphine, esquissant un sourire : Madame est d’une intelligence !

La Baronne, flattĂ©e : Oh, ce n’était qu’un petit jeu de mots sans prĂ©tention. Bien, SĂ©raphine, appelez le docteur Covert pour mes oreilles.

Séraphine : Harry ?

La Baronne : ???

Séraphine : Harry Covert, haricot vert, moi aussi je fais des jeux de mots !

La Baronne, s’énervant un peu : Oui mais ils sont mauvais ! Allez, allez, je ne vous paie pas pour rien, faite donc ce que je vous demande !

SĂ©raphine : Pffff, mais qu’elle est lunatique ! ComplĂštement imprĂ©visible !

Publicités

35 réflexions sur “Les Plumes chez Emilie đŸ–Š

  1. Ping : LES TEXTES DES PLUMES D’ASPHODELE 11.09 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  2. j’adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!!
    vraiment gĂ©nial ton texte , un rythme parfait digne des plus grands auteurs du genre…quel talent tu as…bravo
    tu vas écrire la piÚce et la faire jouer au théùtre ????
    excellent Harry Covert !!!!!!!!!!!!!! LOLLL
    belle journée à toi
    bisous
    patricia
    caresses Ă  Max

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, comme c’est gentil ! Quel enthousiasme !
      En fait, j’Ă©cris au fur et Ă  mesure des Plumes mais je me demande si, effectivement, je ne vais pas continuer cette piĂšce.
      Bisous et caresses Ă  Clochette.

      J'aime

  3. MoliĂšre serait -il cachĂ© sous une tenture du salon ? Cette SĂ©raphine affiche une effronterie digne des personnages de ce cher homme. Quant Ă  la bĂȘtise de madame la baronne…elle ne fait pas beaucoup d’ombre Ă  celle de monsieur Jourdain ! 😀
    Bisous Lydia.

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.