Les Plumes chez Émilie : L’inconnu


Émilie nous propose cette fois le thème de l’inconnu. Les mots à replacer sont les suivants : INSOMNIE, INVISIBILITE, PEUR, INVALIDE, REFLEXION, FOULE, EQUATION
OUBLIER, CURIOSITE, BOULE, TRAIN, TUNNEL, ATTENDRE

Qu’est-ce que la poésie ?

Une équation de mots,

une curiosité permettant de rimer

mais aussi de trimer,

une peur intrinsèque de la feuille blanche

Qui donne des insomnies lorsque la réflexion est anéantie,

attendre, la boule au ventre, l’inspiration,

oublier le train-train quotidien,

les mots invalides se pressent

Dans le tunnel de la paresse

Invisibilité du poète, spleen et chagrin,

Foule de sentiments pour des écrits charmants.

27 réflexions sur “Les Plumes chez Émilie : L’inconnu

  1. Ping : LES TEXTES DES PLUMES CHEZ EMILIE 4.20 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  2. C’est bizarre, en lisant tes mots, je me suis revue dans le couloir avant un oral en attendant mon tour… l’inconnue n’était pas le sujet, parce que normalement tous ceux proposés étaient connus et avaient été abordés et étudiés, mais c’était « la formulation du sujet » et c’est en ça que certains étaient (ou sont encore) experts et pervers 😉 ouf, ce temps est bien loin !

    Aimé par 1 personne

      1. Je l’ai bien compris depuis que je te lis 😉 Seulement aujourd’hui, on prépare plus à l’oral qu’avant. Je m’en suis rendue compte en entreprises avec mes jeunes collègues ! Ces peurs que tu exprimes, on les en a préservés, ne crois-tu pas !? Leurs peurs ont été sans doute toutes autres. Je leur poserai la question très bientôt, vois-tu 😉 quand je les verrai à nouveau, quand les lieux  » indispensables à la vie du pays » seront ré-ouverts.

        Aimé par 1 personne

  3. Tout à fait ça !
    Moi c’est quand les mots qui sont mon moteurs , ne me parlent pas !
    Cela arrivent rarement mais si ça arrive je laisse tomber !
    Merci de ta visite Lydia……….Bisous On a eu 18 cet aprem chez moi
    (10 mn de Nice arrière pays niçois)

    Aimé par 1 personne

  4. ah les poètes et leurs poèmes ! Quelle chance de pouvoir faire des vers tout en sachant qu’on en fait. Pas comme le monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir ! Quel âne ! 😀 C’est un exercice auquel je ne me frotte pas, trop nulle. J’envie ceux qui écrivent comme d’autres chantent. Bisous

    Aimé par 1 personne

      1. Oh oui ! Je me souviens et c’est très loin loin….il y a 62 ans au moins… notre instituteur monsieur Pecker, nous avait fait exécuter le menuet dansé par monsieur Jourdain pour fêter (!) le départ à la retraite de mademoiselle Laban, l’institutrice de maternelle. Le costume en papier crépon avait été fait par les élèves. C’est fou comme certaines choses restent en mémoire ! Bonne journée

        Aimé par 1 personne

          1. Toute la fratrie (les neuf enfants) a eu le bonheur, la chance, d’être « élevée » par mademoiselle Laban. Pour te dire combien de temps elle est restée à son poste dans notre petit village des Pyrénées. Lestelle-Bétharram pour le citer. Et combien nous avons tous pleuré le jour de son enterrement quelques années plus tard. Le bon temps où l’instituteur était vénéré, respecté, écouté. . Il faudrait que ce temps-là revienne et vite.

            Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.