Je croyais pourtant que…

… Le confinement allait me donner plus de temps, allait me faire liquider une partie (oui, juste une partie, ne rêvons pas) de ma PAL, allait me permettre d’écrire ce 2ème tome de Frénégonde que l’on me réclame…

Oui, je le croyais… Mais la réalité est tout autre ! La mise en place de la classe virtuelle, les cours à refaire et à adapter à cette dernière me prennent un temps fou. Les élèves viennent dans cette classe virtuelle aux heures de cours habituelles. Et ça fonctionne plutôt bien pour ça, je suis agréablement surprise. J’ai l’impression que ça les amuse, même, et les occupe… Car eux, qui, pour certains, arrivent en classe en trainant les pieds, sont heureux quand il n’y a pas cours (qui ne l’a pas été ?), ils sont là, connectés 20 minutes avant ! Ils savent que j’y suis et qu’ils peuvent ainsi me poser toutes les questions qu’ils veulent. Ils sont assez inquiets par ailleurs, notamment pour ceux qui ont le bac de français à passer.

Bref, je n’arrive même plus à corriger les copies de la semaine dernière. Alors, ne m’en voulez pas si je ne viens pas visiter vos blogs pour l’instant. Je reviens dès que je sors la tête de l’eau !