Diderot l’insoumis…

Je continue avec les anecdotes… C’est l’été, c’est léger, c’est sympa…

On connait les déboires de Denis Diderot concernant ses écrits. Cependant, on passe sous silence l’arrestation de janvier 1743. Âgé alors de presque 30 ans (vous allez voir que le « presque » est important), Diderot souhaite épouser Anne-Antoinette Champion. Oui mais voilà, il n’a pas, justement, atteint les 30 ans, âge de la majorité matrimoniale. Il est donc contraint de demander l’autorisation à son père… qui refuse tout net de valider un mariage qui lui apparaît comme insensé : Anne-Antoinette, lingère, n’a pas de dot et le rejeton n’a aucune ressource. Sachant que le futur écrivain a passé son temps, dans sa jeunesse, à user de stratagèmes pour obtenir de l’argent de son père, ce dernier n’entend pas subir à nouveau les bêtises de ce fils insoumis. Ni une, ni deux, il le fait arrêter et enfermer dans un monastère, à Troyes.

Ah, on ne plaisantait pas à cette époque !!! 

Pour l’anecdote, Diderot s’évada et lorsque ses 30 ans sonnèrent, il épousa sa promise.