Dampierre-sous-Bouhy (Nièvre)

Je vous emmène au gré de mes balades estivales. Allons d’abord dans le village dans lequel nous avions loué une maison pour la semaine, Dampierre-sous-Bouhy. Celui-ci est composé du bourg et de hameaux tout autour. Nous étions aux Fouchers, non loin d’un petit étang. Le dépaysement total.

Notre location

Le petit étang derrière.

Les chevaux du centre équestre non loin.

J’aime beaucoup cette vieille charrette servant de publicité pour le centre équestre.

L’église Saint-Firmin de Dampierre-sous-Bouhy. Elle fut érigée au XVIe siècle.

Aux environs, la chapelle Sainte-Anne de Bouhy et le moulin.

Concernant la chapelle : Nous n’avons pas de date précise pour sa construction. L’histoire dit que l’évêque missionnaire Saint-Pèlerin aurait été envoyé par le pape Sixte II, en 258, pour évangéliser le centre de la Gaule. Il dut fuir les païens, hostiles, et vint se cacher à Bouhy. Il aurait été fait prisonnier par des soldats romains, emprisonné à l’endroit où fut édifiée la chapelle, puis décapité le 16 mai 259. Il serait enterré à cet emplacement. La chapelle pourrait être celle du château des seigneurs de Bouhy qui existait au XIVe et fut détruit dans son intégralité au XVe siècle lors des affrontements entre les Armagnacs et les Bourguignons. Elle fut rénovée en 1648.

Le moulin Blot, autrefois appelé moulin Neuf, daterait de la première moitié du XIXe siècle. Il a servi jusqu’au XXe puis fut laissé à l’abandon. Un gros travail de restauration a été entrepris pour le remettre dans le bel état que l’on peut admirer.

© L.B

La mort de Jean-Baptiste Lully

J’aime ce compositeur qui a travaillé avec Molière notamment. Mais on ne peut pas dire que sa mort soit glorieuse… Jugez plutôt : Le 8 janvier 1687, en répétant avec les 150 musiciens son « Te Deum » qui devait être donné en l’honneur de Louis XIV, il se fâche et tape avec son bâton de direction… sur son pied (un truc digne d’un film de Louis de Funès). Il est blessé et la gangrène s’installe. Il mourra deux mois plus tard.