Un dimanche matin en cuisine

Au menu du jour, un velouté de butternut, un rôti de 7h, un écrasé de carottes et pommes de terre et un gâteau chocolat-banane.

Mes recettes

Velouté de butternut

Il faut s’armer d’un bon couteau pour peler la butternut. Une fois la peau enlevée, je la coupe en quartiers et je les fais cuire dans un bouillon de poule. Une fois cuite, je la mixe et j’ajoute à la fin une cuillère à soupe de crème fraîche.

Écrasé de carottes et pommes de terre

La deuxième photo est une image d’illustration, mon écrasé étant en préparation. Mais voilà ce que ça va donner. C’est tout simple, on épluche les carottes et les pommes de terre que l’on coupe en morceaux. Je les mets ensuite dans de l’eau froide avec un bouillon de poule (les petites marmites) et je les fais cuire pendant 30 mn environ. J’écrase ensuite le tout avec mon presse-purée mais je laisse des morceaux. J’ajoute un peu d’huile au basilic.

Le rôti de 7h

Là aussi, il est en préparation. Forcément, comme l’indique le titre, il va mettre 7h à cuire tout doucement. La dernière fois, j’avais mis du bouillon et de sauce barbecue. Le porc, au bout de 7h de cuisson à 150° se détache tout seul. Il suffit de prendre deux fourchettes et de l’effilocher. Cette fois, n’ayant pas de sauce barbecue sous la main, je l’ai mis dans du concentré de tomate dilué. Ça va donner comme sur la photo d’illustration. La recette est aussi appelée Pulled pork aux Etats-Unis.

Le gâteau chocolat-banane

150g de farine, 20 cl de jus d’orange, 1 plaquette de chocolat à cuisiner, 80 g de sucre, 80g de beurre, 1/2 sachet de levure, 2 oeufs, du rhum, 1 banane. Je commence par faire fondre au bain-marie le chocolat. Je mélange ensuite les oeufs avec le sucre afin d’obtenir un mélange bien homogène. J’ajoute ensuite la farine, la levure, le beurre et je délaye le tout avec le jus d’orange et une bonne rasade de rhum. Je coupe ma banane en de très fines tranches que j’incorpore à la préparation. Je mets le tout dans un moule préalablement beurré et fariné et au four préchauffé à 200° pendant 40 minutes.

NB/ Modification du lundi 26 octobre : Voici ce que ça a donné :

Représailles – Florian Églin

Se balader en famille peut parfois être dangereux… et ce ne sont pas Tom et Adèle qui diront le contraire. Alors qu’ils sont sur une route corse, en voiture avec leurs deux petites filles, ils sont suivis par une grosse voiture qui, visiblement, les prend en chasse. Ce ne sont pas des policiers… Mais que veulent ces gens ? La peur les prend et Tom décide de s’arrêter afin de voir ce qu’il en est. Après tout, que veulent-ils ? Erreur Tom ! Tu as mis le doigt dans l’engrenage !

En ouvrant ce livre, je ne pensais pas qu’il serait aussi addictif ! Impossible de le quitter ! Alors oui, c’est sombre, c’est noir, c’est gore… c’est tout ce que l’on veut. Il y a du sexe, du sang et des larmes. On arrive à des extrêmes et j’avoue que certaines scènes auraient pu me couper l’appétit (oui, je mets le conditionnel car il en faut beaucoup pour me l’ôter 😂). Âmes sensibles s’abstenir ! Mais toute cette noirceur n’est pas là pour rien. Non seulement elle sert l’histoire bien sûr, mais elle amène, sous des dehors presque épiques, à réfléchir sur la violence, sur sa transmission, sur les clans, sur les guerres familiales se transmettant de génération en génération sans qu’au final, on sache réellement pourquoi…

Bref, ce fut un véritable uppercut ! Je vais lire un livre plus léger à présent, histoire de me remettre de tout ça. Ça m’a bien secouée mais j’en redemande !

Je remercie Babelio, les Éditions Baconnière ainsi que l’auteur pour ces heures intenses de lecture.