Les plumes d’Emilie : Nu

Émilie nous proposait un thème un peu olé-olé 😂 pour ces premières plumes de l’année ! Voici la liste des mots à replacer dans un texte : DECOUVERTE, BLANC, VIDE,  CONFIANCE, CROQUER, NATUREL, GRAND, METAL, DEVOILER, CULOTTE, TETE, FROID, FOYER, FUSIONNER.

Le sans-abri

Comment s’était-il retrouvé là, dans le froid, dénué de tout ? Lui, le grand directeur, d’un naturel optimiste, sans cesse à la recherche d’une bonne idée pour faire prospérer sa boîte… Lui qui croquait la vie à pleines dents, la tête sur les épaules, sauf quand il écoutait du Métal à fond selon sa femme. Sa femme justement… peut-être n’en avait-il pas pris assez soin, aveuglé par une certaine confiance : lorsque son foyer est créé, on n’a plus rien à craindre. Tu parles ! Un mauvais placement en bourse et tout s’écroule ! La femme s’en va, l’entreprise prend l’eau. C’est comme si tout fusionnait pour rendre la vie pénible. Les pseudo-amis dévoilent leur personnalité. Ils restent insensibles à la situation, mais se préoccupait-on réellement de la leur auparavant ?

Il errait dans la rue telle une âme en peine, allant à la découverte des lieux les plus chauds, là où il pourrait poser son fond de culotte. Une bouche d’égouts, une entrée de cinéma, de magasin ou de musée. Son pantalon blanc n’avait plus la couleur initiale. Dans sa tête, l’optimisme avait fait place au vide… Il avançait, certes, mais ce n’était plus que physique.

On est bien peu de choses, se dit-il…

18 réflexions sur “Les plumes d’Emilie : Nu

  1. Pingback: Les Plumes Chez Emilie 21.01 : Les textes | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  2. Décidément, je peux vous faire confiance, à vous, héritiers d’Asphodèle, croqueurs de toutes nos vies:
    dévoilé le p’tit vide, si froid, si naturel qu’occasionne la tête de mon si chouette foyer. Armé de ses grandes boules, métal blanc fusionné, mon porteur de culotte a fait une découverte !
    La luxure, le plaisir, à l’heure où sonne midi ?
    Toutes aux abris, sans Clémence ni Confiance et leur sœur déconfite ?
    Non, non, pas d’dragées d’Adrienne ni de maître émilien,

    😑

    ???

    puisqu’il s’agit d’pétanque …

    (À transmettre à Émilie, si le cœur vous en dit. Merci d’avoir égayé mon sombre après-midi; j’en rajoute un peu mais pour la rime en i)

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Lydia
    Que de souvenirs, les « Plumes » 😉
    Tu es si près de la réalité… Ca fait peur. Parfois, tout s’enchaîne et on est vite dans la rue 😥
    Dans le confort de sa vie, on ne voit pas l’essentiel, la plupart du temps.
    Moralité : il faut toujours se remettre en question 🙄
    Bon dimanche -en cuisine ?-
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.