Les Plumes chez Émilie : Nostalgie

Les mots à insérer sont : SE SOUVENIR, PLUS, FAMILLE, REGRET, HEUREUX, MADELEINE, AINSI, ALEA, APPARAITRE, ADOLESCENCE, BANANA-SPLIT, RÉSIGNÉ, RÊVER, RESTAURER.

Les souvenirs de Toinou

Assis à une terrasse de café, l’air contemplateur, une banana-split devant lui, le dernier truc à la mode, Antoine se remémorait les jours heureux de son adolescence avec sa mère et le docteur Louis. Il était désormais un beau jeune homme de 25 ans, marié à une gentille Marie avec qui il avait fondé sa famille. Elle lui avait donné deux beaux enfants, Louis et Clémence, et attendait le petit troisième qui n’allait pas tarder à faire apparaître le bout de son nez. Avec les aléas de la grossesse, il ne savait plus exactement quand ce petit allait arriver. Son seul regret était que ses parents ne le verraient pas. Ainsi allait la vie, il s’y était résigné. Il se souvenait de la joie de sa mère quand il lui avait annoncé la naissance du premier et de l’émotion du docteur apprenant que ce petit allait porter son prénom. Malheureusement, Rosalie s’était éteinte bien trop tôt à ses yeux et le docteur l’avait suivi de près dans sa dernière demeure, anéanti par le chagrin. Antoine avait eu du mal à s’en remettre mais il devait rester solide pour sa famille. Sa madeleine de Proust, c’était la crèche qu’il mettait à Noël. Il se souvenait alors de cette journée qu’il avait passée dans l’atelier à scier, clouer, raboter… à travailler jusqu’à n’en plus pouvoir afin d’offrir ce cadeau à ses parents. Depuis, il l’avait restaurée et rêvait de la transmettre à ses enfants. Cet épisode de sa vie avait déterminé ce qu’il était devenu : un menuisier reconnu.