Le puits – Eduardo Antonio Parra

Traduction : François Gaudry

Cette nouvelle appartient au recueil Les Limites de la nuit. Eduardo Antonio Parra est un écrivain mexicain que je découvre. Et quelle découverte ! Un uppercut !

Le narrateur semble apprécier l’ombre (on notera la référence au titre du recueil). Il est avec un garçon et l’amène quelque part. Visiblement, le chemin est rude et le garçon a du mal à avancer. Pendant ce périple, il lui raconte sa vie et notamment un certain épisode : voulant se faire de l’argent avec un copain, ils ont arnaqué des paysans. Mais on n’extorque pas de l’argent à de pauvres cultivateurs sans que ça se retourne contre les escrocs… Et le garçon est bien loin de se douter qu’il va lui aussi subir les conséquences de cet épisode.

Je n’en dis pas plus ! Mais sachez que cette nouvelle associe tout ce que j’aime : une attente et une chute à la fin qui laisse sur le derrière ! En revanche, âmes sensibles s’abstenir.

Challenge Les textes courts.

Genre : Nouvelle

Auteur : Eduardo Antonio Parra

Pays : Mexique

Nombre de pages : 14