Chat en poche – Georges Feydeau

Pacarel, entrepreneur ayant fait fortune dans le sucre, veut mettre en scène le Faust qu’a réécrit sa fille, d’après Gounod. Cela pourrait lui apporter une notoriété grandissante. Pour cela, il lui faut engager le plus grand ténor de l’époque, Dujeton. Le lendemain, lorsqu’un homme se présente à sa porte, Pacarel est persuadé qu’il s’agit de son ténor. Sans vérifier, sans même lire la lettre que lui présente l’invité, Pacarel lui offre un contrat et s’empresse de le faire signer…

Le titre de la pièce provient de l’expression employée depuis le XVe siècle, « acheter chat en poche ». Elle signifie « conclure une affaire sans l’examiner ». Les personnages sont truculents : Pacarel me fait penser à M. Jourdain, dans le sens où le paraître est son principal cheval de bataille. Son épouse, Marthe, l’idolâtre. La femme de son ami Landernau, Amandine, est une excitée sautant sur tout ce qui bouge… Bref, tous les ingrédients sont là pour faire un bon vaudeville. Comme toujours, le rythme est endiablé et l’on rit de bon coeur face aux situations ubuesques, aux jeux de mots et aux nombreux quiproquos. Un vrai moment de bonheur ! 

Challenge Les textes courts. 

Genre : Théâtre

Auteur : Georges Feydeau

Pays : France

Nombre de pages : 79

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-challenge.png