La Vérité sur Frankie – Tina Uebel

Traduction : Stéphanie Lux

Christoph, Judith et Emma, trois jeunes adultes, trois étudiants que rien ne destinait à subir une telle vie… trois victimes du dénommé Frankie, manipulateur de première, qui leur a fait croire qu’il faisait partie des services secrets. Être son ami les implique désormais dans sa cavale. Mais non content de mentir, il fait preuve de cruauté, tant physique que morale, envers eux. Pourquoi ? Il s’agit certainement de l’œuvre d’un cerveau détraqué.

Ce roman est à trois voix. Les victimes parlent tour à tour de ce qu’elles ont vécu. Il est intéressant de se rendre compte qu’elles n’ont pas forcément ressenti la même chose. D’ailleurs, la dernière, Emma, semble ne pas se rendre compte de la supercherie. Elle est agressive envers ceux qui l’interrogent, résultat de l’endoctrinement de Frankie qui, bien qu’absent ici, tient le rôle principal.

Original dans sa structure puisque l’auteur imagine les enregistrements, faits par la Police, des trois victimes, ce roman l’est également par le style. Ne cherchez point de détails croustillants ou sanglants. S’il y a bien quelques scènes, la plupart des récits des différents protagonistes restent dans la pudeur. Au lecteur et à son imagination de faire le reste… Surtout lorsque l’on sait que Frankie n’est pas qu’un personnage de fiction. Brrr, voilà qui fait froid dans le dos !

Ce roman entre dans les challenges suivants :