Là-haut le Paradis – Bernard Nuss

Bernard Nuss [XXe-XXIe s] Arton102-8eb90

Quatrième de couverture :

Ce groupe d’amis devait passer quelques jours de rêve dans ce chalet loin de tout. Mais deux forcenés en ont décidé autrement. Un Paradis qui tourne au huis-clos sanglant.
Et bientôt, les tensions apparaissent, les secrets ressortent, la violence monte, les caractères se révèlent dans ce qu’ils ont de plus sordide. Hommes, femmes, enfants, tous les habitants du chalet sont emportés dans une spirale de veulerie et de cruauté. Jusqu’où ira leur descente aux enfers ? Même l’auteur, personnage ridicule et aussi lâche que les autres, et qui croyait tirer les ficelles, se retrouve trahi par les acteurs de son histoire. Jusqu’au dénouement, aussi surprenant que jubilatoire.

Mon avis :

Un véritable tour de force… voilà les premiers mots qui me viennent en tête après avoir fermé ce roman. Je n’étais guère optimiste à la lecture des premières pages. Je m’explique : je ne suis pas une fervente admiratrice des histoires imbriquées qui me rappellent le système du Nouveau Roman – que j’évite le plus possible. Et là, horreur ! Je découvre que non seulement on a affaire à l’histoire des personnages et à celle de l’Auteur, mais qu’en plus Bernard Nuss a poussé le vice jusqu’à supprimer toute forme de ponctuation lorsqu’on rentre dans la pensée du narrateur. Je me voyais déjà abandonner ce livre au bout d’une vingtaine de pages.

Et pourtant… j’y ai mis le nez et n’en suis pas sortie. Certes, il y a bien quelques longueurs et des passages sanglants à en faire pâlir un réalisateur de films d’horreur. Mais l’histoire, ou plutôt les histoires, sont bien menées. A tel point, que le suspens a pris le dessus sur toutes les appréhensions que j’avais. Le style est simple, clair et, au final, on suit les histoires assez facilement. Quant à la chute – car cela ressemble bien à une chute – , elle est digne des meilleures nouvelles… et vous savez à quel point j’aime les nouvelles.

Ce livre entre dans le challenge de Sharon :