R&B, Le gros coup – Ken Bruen

Ken Bruen [XXe-XXIe / Irlande] Image

Quatrième de couverture :

Violents, indisciplinés et très franchement aux limites extrêmes de la légalité, les deux flics Roberts et Brant des quartiers populaires de Londres se demandent s’ils ne vont pas être les premiers à faire les frais d’un sérieux coup de balai prévu dans la police métropolitaine. Comme faire son boulot correctement est inenvisageable, il va bien falloir trouver un truc imparable. Une idée sublime qui fasse d’eux les nobélisables de l’anti-gang, les protecteurs du citoyen modèle, les nouveaux flics garants de l’ordre à venir, en mesure de nettoyer au karcher les taudis, de faire la une des tabloïds à midi et de parader le soir sur les plateaux de télé…

Mon avis :


Disons-le tout de go : j’ai adoré ce polar qui ne ressemble en rien aux autres : les personnages ne coupent pas les cheveux en quatre, le langage n’est pas châtié et les méthodes sont non réglementaires. En même temps, nous ne sommes pas chez Derrick, ça bouge dans tous les sens, au point que le lecteur halète lui aussi face à tant d’actions menées allègrement au joyeux rythme des coups de poing ou, plus sympathique, de drague en tout genre. Car nos deux compères sont des hommes, vous voyez ce que je veux dire ! Et il faut bien compenser ce rude boulot de flic par quelque chose, n’est-ce pas ?

Bref, c’est endiablé, déjanté, complètement foutraque… et on tourne les pages avec avidité. Tout comme Asphodèle, la fin m’a un peu frustrée quand même mais en lisant ce livre, on se dit qu’en définitive, ce n’est peut-être pas l’essentiel !

Ce livre entre dans le challenge de Sharon :