Nerval, l’inconsolé – D. Vandermeulen, D. Casanave, C. Champion

On ne parle pas suffisamment de Gérard de Nerval. Pourtant, ses Filles du feu sont un petit chef-d’oeuvre. Cet album retrace sa vie, courte mais trépidante. On y voit son amitié avec Théophile Gautier, son adoration pour Victor Hugo qu’il défendra lors de la représentation d’Hernani. Ses problèmes de santé mentale sont également bien présents. D’ailleurs, ne vous méprenez pas sur la couverture de cet album. Il ne s’agit pas d’une BD érotique, même s’il y a quelques scènes. En fait, elle représente les hallucinations du poète, que l’on peut voir en petit à gauche. Elles étaient toutes sur ce thème. Il faut dire qu’il était un peu porté sur la chose sans pour autant faire quoi que ce soit. Et s’il avait un terrain fragile au niveau santé, cela ne s’est pas amélioré avec la boisson. Le Gégé n’était pas le dernier à lever le coude !

J’ai aimé cet album. D’abord pour ses dessins, à la limite de la caricature, qui donnent une certaine légèreté à la narration. Ensuite pour le scénario. On voit que David Vandermeulen s’est bien documenté. Le dossier à la fin le montre. Pour les couleurs, enfin, qui donnent du relief à l’ensemble et créent un dynamisme.

Si vous aimez Nerval ou que vous voulez le découvrir, n’hésitez pas !

2 réflexions sur “Nerval, l’inconsolé – D. Vandermeulen, D. Casanave, C. Champion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.