Maman dit que c’est ma faute – Cathy Glass

Traduction : Anne Bleuzen

Je connaissais les livres témoignages de Torey Hayden mais pas ceux de Cathy Glass. Leur point commun est que leurs deux narratrices aident les enfants maltraités. Cathy Glass nous fait découvrir les familles d’accueil et les joies et les peines de ce sacerdoce. Car si elles sont importantes, vitales, pour les enfants victimes de mauvais traitements, il n’en reste pas moins qu’il y a tout un parcours du combattant derrière.

Dans ce livre, on lui confie Donna, une fillette de dix ans, d’une grande tristesse. Elle ne s’ouvre que très peu, saccage sa chambre… Cathy va découvrir au fur et à mesure tout ce que l’enfant a subi de la part de sa mère avec qui elle est toujours en contact…

Evidemment, je suis sortie de cette lecture à la fois vidée et révoltée. Comment peut-on faire subir un tel calvaire à sa propre fille ? J’ai souvent eu la larme à l’oeil.