Les risques du métier – André Cayatte

J’avais entendu parler de ce film de 1967 sans jamais l’avoir vu. C’est à présent chose faite. Cette histoire est fictive, tirée d’un roman de Simone et Jean Cornec. L’histoire est la suivante : un instituteur, M. Doucet, joué par Jacques Brel, est accusé d’avoir tenté de violer une élève. Au fur et à mesure de l’interrogatoire des gamins, d’autres jeunes filles prétendent avoir eu une relation avec lui. C’est la descente aux enfers pour Jean Doucet, bien que soutenu par sa femme Suzanne.

Jacques Brel est magistral dans ce film ! Quand on voit comment il mettait déjà en scène ses chansons, on peut aisément imaginer la façon dont il tient son rôle d’homme innocent accusé à tort d’une telle ignominie. Le réalisateur a également réussi son film ! L’atmosphère est pesante, oppressante parfois. On a de l’empathie pour le personnage, on a envie de gifler les gamines, de les secouer pour qu’elles arrêtent de raconter n’importe quoi… et l’on finit par se demander si, finalement, elles ne disent pas la vérité.

S’il y a bien une chose que je regrette, c’est de ne pas avoir regardé ce film avant !

16 réflexions sur “Les risques du métier – André Cayatte

  1. Je l’ai vu en 68 ou 69, ça ne m’a pas empêché de finir prof. En 71, Cayatte mettait aussi en scène Annie Girardot dans ”Mourir d’aimer”, une autre facette de la relation prof-élève.
    Dans la même veine, à quand un bon film sur le cas Macron, avec un happy end cette fois ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.