Challenge Les Textes Courts : Bilan de décembre

Encore un grand merci à tous ! Voici le bilan du mois de décembre. Dois-je vous dire qui est en-tête ? 😄

Par ordre alphabétique :

Belette :

Tango – Tome 3 – À l’ombre du Panama : Philippe Xavier et Matz ‭(54 ‬pages‭) : Belette2911

Tango – Tome 2 – Sable rouge : Philippe Xavier et Matz (70 ‬pages‭)‬ : Belette2911

#LesMémés – T01 – Chroniques des âges farouches : Sylvain Frécon (96 pages) : Belette2911

Nains – Tome 21 – Ulrog de la forge : Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux (60 pages) : Belette2911

Marshal Blueberry – Tome 01 – Sur ordre de Washington : Jean Giraud et William Vance ‭[‬52 ‬pages‭]‬ : Belette2911

Ira dei – Tome 4 – Mon nom est Tancrède : Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat (54 pages) : Belette 2911

Marshal Blueberry – Tome 02 – Mission Sherman : Jean Giraud et William Vance ‭[‬52 ‬pages‭] : Belette2911

Marshal Blueberry – Tome 03 – Frontière Sanglante : Jean Giraud et Michel Rouge ‭[‬48 ‬pages‭]‬ : Belette2911

La jeunesse de Blueberry -Tome 01 – La jeunesse de Blueberry : Jean-Michel Charlier et Jean Giraud (48 ‬pages) : Belette2911

La jeunesse de Blueberry -Tome 02 – Un yankee nommé Blueberry : Jean-Michel Charlier et Jean Giraud (48 ‬pages) : Belette2911

Le convoyeur – Tome 01 – Nymphe : Tristan Roulot et Dimitri Armand (56 pages) : Belette2911

Le Convoyeur – Tome 2 – La cité des mille flèches : Tristan Roulot et Dimitri Armand (56 pages) : Belette2911

Mages – Tome 07- Soliman : Nicolas Jarry et Andrea Cuneo ‭(63 ‬pages) : Belette2911

Raven – Tome 1 – Némésis : Mathieu Lauffray (54 pages) : Belette2911

Raven – Tome 2 – Les contrées infernales : Mathieu Lauffray (64 ‬pages) ‬: Belette2911

Pulp : Ed Brubaker et Sean Phillips (72 pages) : Belette2911

Lydia :

#LesMémés – T01 – Chroniques des âges farouches : Sylvain Frécon (96 pages) : Lydia

La Tour – J. Kounen/ O. Ladgham/ Mr Fab (62 pages) : Lydia

Fastefoode – J. Berstein / Pluttark (45 pages) : Lydia

Pativore : 

Gros de Sylvain Levey (80 pages) : Pativore

Le Club des amis 1 de Sophie Guerrive (56 pages) : Pativore

Moi aussi de Hector Dexet (36 pages) : Pativore

L’aventure de la bande mouchetée d’Arthur Conan Doyle (32 pages) : Pativore

La baleine bibliothèque de Judith Vanistendael et Zidrou (80 pages) : Pativore

Soene : 

Les Roses de la solitude – Jacqueline de Romilly, Récit 5 : « Tapisseries au petit point » (24 pages) : Soene

Les lions ne mangent pas de croquettes d’André Bouchard (32 pages) : Soene

Au nom de la Liberté – Anthologie de Poèmes de la Résistance (90 pages) : Soene

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

Source : petitemimine.centerblog.net sur centerblog.

Fastefoode – J. Berstein / Pluttark

Bienvenue dans ce restaurant rapide tant sur la préparation des plats que sur l’hygiène ! Après avoir lu cet album, je suis sûre que vous verrez les choses autrement. Entre la viande employée, peu ragoutante, l’employé pas très sympa et le décor parfois surprenant, rien ne nous est épargné ! On voit surtout ici apparaître un message sur le problème de la malbouffe qui donne à réfléchir.

J’aime beaucoup l’humour des albums de Fluide Glacial. C’est souvent caustique mais il faut savoir rire de tout. Et même si je n’ai pas ri à gorge déployée, j’avais quand même le sourire de la première à la dernière page.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Challenge Les textes courts. 

Genre : BD

Auteurs : Jorge Berstein / Pluttark

Pays : France

Nombre de pages : 45 pages 

La Tour – J. Kounen/ O. Ladgham/ Mr Fab

Nous sommes à Bruxelles en 2072. Les habitants ayant survécu à une bactérie tueuse doivent vivre dans cette tour et ne surtout pas aller respirer l’air extérieur sans équipement. On sent une tension entre les « Anciens » et ceux qui sont nés dans la Tour. Les thèmes sont très actuels. Confinement, épidémie, peur du dehors et de l’autre…

L’atmosphère est étouffante, très réaliste. Les dessins de la faune et de la Flore, ayant repris leurs droits sont tout simplement sublimes. Il s’agit du premier tome donc j’attends de me procurer le 2ème pour en apprendre un peu plus sur cette histoire.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Challenge Les textes courts. 

Genre : BD

Auteurs : Omar Ladgham, Jan Kounen, Mr Fab

Pays : France

Nombre de pages : 62 pages 

Challenge « Les adaptations littéraires », le récap’.

Voici la liste des oeuvres lues. Je mets un code couleur par mois pour pouvoir faire les bilans mensuels.

Janvier 2022 : Fond orangé

Février 2022 : Fond rose

Mars 2022 : Fond bleu

Avril 2022 : Fond mauve clair

Mai 2022 : Fond orange clair

BD / Mangas

Le père Goriot (Tome 1), BD de Bruno Duhamel, Thierry Lamy et Philippe Thirault, d’après Balzac : Lydia

Claude Gueux, BD de Séverine Lambour et Benoît Springer, d’après Victor Hugo : Lydia

Charly 9, BD de Richard Guérineau, d’après Jean Teulé : Lydia

Le père Goriot (Tome 2), BD de Bruno Duhamel, Thierry Lamy et Philippe Thirault, d’après Balzac : Lydia

L’Athénée, BD de Marcello Quintanhilla, d’après Raoul Pompéia : Lydia

Sukkwan Island, BD d’Ugo Bienvenu, d’après David Vann : Lydia

Les carnets de l’Apothicaire 1 de Natsu Hyûga, Itsuki Nanao et Nekokurage (Ki-oon, 2021, Japon), roman adapté en manga : Pativore

Agatha Christie‭ – ‬T03‭ – ‬Dix Petits Nègres :‭ ‬BD de François Rivière et ‬Frank Leclercq d’après Agatha Christie : Belette2911

Hercule Poirot (BD) – T06 – Le crime du golf : BD de Frédéric Brémaud et Alberto Zanon d’après Agatha Christie : Belette2911

A fake story : BD de Laurent Galandon et Jean-Denis Pendanx d’après le roman de Douglas Burroughs : Belette2911

Agatha Christie‭ ‬ – Tome‭ ‬7‭ – ‬Le Crime du Golf :‭ BD de ‬François Rivière,‭ ‬Marc Piskic d’après Agatha Christie : Belette2911

L’assassinat du père Noël : BD de Didier Convard, Eric Adam et Paul (d’après le roman de Pierre Véry : Belette2911

Canicule : BD de Baru d’après le roman de Jean Vautrin : Lydia

Antigone : BD de G. Baiguera et C. Bruneau d’après Sophocle et Anouilh : Lydia

Le procès – BD de Clod & Céka d’après Kafka (48 pages) : Lydia

Agatha Christie – Tome 02 – Mort sur le Nil (BD) : François Rivière, Solidor et Agatha Christie (48 pages) : Belette2911

Ils étaient dix (BD) : Pascal Davoz, Damien Callixte et Agatha Christie : Belette2911

Croc-Blanc – C. Mognato & W. Venturi, d’après le roman de Jack London : Lydia

Dans la tête de Sherlock Holmes, 2 – L’affaire du ticket scandaleux de Cyril Lieron et Benoit Dahan (Ankama, 2021, France), adaptation BD de Sherlock Holmes : Pativore

Kamisama 1 – La mélodie du vent de Keisuke Kotobuki (Ki-oon, 2006, Japon), contes et folklore japonais adaptés en manga : Pativore

Elle et son chat de Makoto Shinkai et Tsubasa Yamaguchi (Pika, 2021, Japon), court métrage d’animation et roman adaptés en manga puis en série animée : Pativore

Kamisama 2 – Les contes de la colline de Keisuke Kotobuki (Ki-oon, 2007, Japon), contes et folklore japonais adaptés en manga : Pativore

D.Gray-Man 1 de Katsura HOSHINO (Glénat, 2013, Japon), légende japonaise adaptée en manga, animation, jeu vidéo, roman, jeu de cartes : Pativore

Adaptation en manga de récits classiques japonais : Delivrer des livres

Les Misérables T1 –  Takahiro Arai, adaptation en manga de l’oeuvre de V. Hugo : Lydia

Tartuffe T1 – Fred Duval et Zanzim, d’après l’oeuvre de Molière : Lydia

Heidi – Gyugo Yamada, d’après l’oeuvre de Johanna Spyri : Lydia

Kamisama 3 – Les contes de la colline de Keisuke Kotobuki (Ki-oon, 2007, Japon), contes et folklore japonais adaptés en manga : Pativore

La Commode aux tiroirs de couleurs – V. Grisseaux/A. Causse, adaptation du roman d’Olivia Ruiz : Lydia

FILMS / SÉRIES

Incendies de Denis Villeneuve, d’après l’oeuvre de W. Mouawad : Un grain de sable ou de sel

Les Tontons Flingueurs de G. Lautner, d’après le roman d’Albert Simonin : Lydia

Dans la chaleur de la nuit de N. Jewison, d’après le roman de John Ball : Lydia

La maladroite d’Eléonore Faucher, d’après le roman d’Alexandre Seurat : Un grain de sable ou de sel

La route de Vigo Mortensen, d’après le roman de Cormac McCarthy : Un grain de sable ou de sel

Les petits meurtres d’Agatha Christie – Saison 1 – Épisode 9 – Un cadavre sur l’oreiller (2011) : Belette2911

Les Invisibles – Louis-Julien Petit, d’après le livre de Claire Lajeunie, Sur la route des invisibles, femmes dans la rue : Lydia

Fenêtre secrète – Film extrait d’un recueil de nouvelles de Stephen King : Un grain de sable ou de sel

Les gardiennes – Film extrait du roman d’Ernest Pérochon : Un grain de sable ou de sel

L’aveu – Film tiré du roman d’Arthur London : Un grain de sable ou de sel

Le prix du danger – Film inspiré de la nouvelle de Robert Sheckley « The Prize of Peril » (1958) : Maman Lyonnaise

Le roi lion – Jon Favreau, film inspiré d’Hamlet de Shakespeare : Lydia

L’aventure de Madame Muir – Joseph L. Mankiewicz, adapté du roman de R.A Dick : Lydia

CHANSONS

Howl d’Allen Ginsberg (1955, États-Unis), poésie adaptée en film et en chanson : Pativore

Habitant de nulle part, originaire de partout de Souleymane Diamanka, poésies adaptée en chansons : Pativore

AUTRES LIVRES

Les Romantiques, 60 classiques de la littérature en version érotique de Benjamin Chaud et Cécile Coulon : Pativore

Et à la fin, ils meurent – Lou Lubie, adaptation de contes populaires : Lydia

THÉÂTRE

En attendant Bojangles, roman d’Olivier Bourdeaut mis en scène par V. Berger-Perrin : Lydia

Quadrille, pièce de Sacha Guitry, mise en scène par Bernard Murat : Lydia

OBJETS / EXPOS

En avant la musique ! de Lionel Le Néouanic : album illustré et objets adaptés en expo, vidéo et musique: Pativore

Candyman – Bernard Rose

Etudiante, Helen travaille avec son amie Bernadette sur une thèse dont le thème porte sur les légendes et les croyances. Elle décide d’enquêter sur les lieux où un fantôme, Candyman, sévirait et tuerait les gens qui prononcent cinq fois son nom devant un miroir. Elle se rend donc dans le quartier défavorisé de Cabrini-Green…

Ce film, adapté d’une nouvelle de Clive Barker, fit son effet à sa sortie, en 1992 (aux Etats-Unis et en 1993 en France). Il s’inscrit dans une réalité sociale, l’intégration de la minorité afro-américaine et selon le réalisateur, tourner dans le quartier de Cabrini-Green permettait de favoriser l’atmosphère car, je cite, « la peur était palpable ».

Les images sont choquantes, sanglantes et la musique vient renforcer cela. Les personnages sont travaillés, ont tous un rôle décisif.

Un vrai film d’horreur qui met la chair de poule et vous fait regarder autrement votre miroir de la salle d’eau !