L’homme qui suivait les lilas – Martine Hermant / Pauline Collange

Lorsque le jeune homme arrive dans le petit village, il fait l’objet de toutes les conversations. Pensez donc, un étranger, un brin marginal, ne parlant que de fleurs, ce n’est pas normal ! Seule La Rousselle, jeune fille sensible à la flore et aux paroles de celui qu’on appelle alors le « Flouriste », lui prête une oreille attentive. Aurait-elle dû ?

Ce petit album illustré, qu’il m’est difficile de faire entrer dans une case, est empreint de poésie grâce au texte de Martine Hermant. Cependant, les superbes illustrations de Pauline Collange laisse présager certains événements. Je qualifierai ce livre de conte philosophique car sous les dehors légers des premières pages, il nous amène à réfléchir sur plusieurs points : l’accueil d’autrui, la naïveté, l’attachement… autant de thèmes importants dans notre société qui a beau être moderne mais qui réagit parfois comme au XIXe siècle.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Cet album entre dans le challenge Les textes courts (32 pages)