Sauter dans les flaques – Laurent Buchheit

L’auteur n’était pas orphelin mais il a été retiré à sa famille par les services sociaux. Il a fait la douloureuse expérience de l’alternance entre l’orphelinat et plusieurs familles d’accueil. La première famille était très bien, Laurent commençait à se reconstruire lorsque du jour au lendemain, il dut partir dans une autre. Heureusement pour lui, elle était tout aussi aimante que la première.

Il est toujours poignant de lire ce genre d’histoire, d’autant plus lorsque c’est celui qui l’a vécue qui la raconte. Je lis souvent les témoignages des familles d’accueil, plus rarement celui des enfants placés. Le livre est court (126 pages) mais je pense que l’auteur l’a voulu ainsi afin d’être mimétique de ce qu’il a vécu : pas le temps de souffler, on passe à autre chose. On perçoit bien les sentiments de cet enfant de 7 ans qui n’a pas son mot à dire alors qu’il comprend très bien les choses. Lorsqu’on vit de tels évènements, on grandit plus vite. Tout ceci se déroule dans les années 70.

La plume est fluide, alerte. J’ai apprécié le fait qu’il n’y ait pas de victimisation, de pathos. Laurent raconte les faits tels qu’ils se sont passés. Je ne regrette qu’une chose : le livre est court (126 pages) et j’aurais aimé que la fin soit un peu plus développée. Mais peut-être est-ce la pudeur qui l’a en empêché…

Publicité