Nous, les Magnifiques – Julie de Lestrange

J’attendais avec impatience de pouvoir lire ce nouveau roman ! J’avais été emballée par La nouvelle Arche, Tome 1 et Tome 2, un véritable coup de coeur. Et très gentiment, Julie de Lestrange s’est proposée de m’envoyer son livre. Je sautais partout !

Je la découvre dans un autre style : une tranche de vie. Remarquez que dans La nouvelle Arche, le quotidien apparaissait beaucoup. Et c’est justement ce qui me plaît car on peut adhérer d’autant plus facilement. Nous suivons le quotidien d’Alexandre, une vie banale qui pourrait presque se résumer au fameux « métro-boulot-dodo ». Mais on ne va évidemment pas en rester là car la vie n’est pas une longue ligne droite. Il y a toujours un grain de sable venant se coincer dans un engrenage… Un contrat non renouvelé pour sa femme, un père qui lui présente sa nouvelle copine, et c’est l’hécatombe ! Vous savez ce que c’est, en général, il suffit qu’il y ait une chose négative qui arrive pour qu’on se retrouve avec tous les ennuis du monde !

J’ai, une fois de plus, grandement apprécié ce livre ! Les personnages sont attachants, les situations réalistes. Tout ceci m’a fait tourner les pages frénétiquement et je suis arrivée à la fin sans m’en être rendue compte ! Ce roman donne à réfléchir et beaucoup de choses positives en ressortent. Les obstacles de notre vie quotidienne nous rendent plus forts et c’est la leçon qu’il faut retenir.

Je n’ai pas (encore) lu les deux premiers tomes mettant en scène Alexandre, Sophie et tous leurs amis mais ce tome peut être lu de façon indépendante. Ceci dit, je vais m’empresser de les lire !

Un grand merci, très chère Julie, pour m’avoir fait découvrir ce nouvel opus.

La mauvaise herbe – Yves Montmartin

Je tiens à remercier dans un premier temps l’auteur, Yves Montmartin, qui non seulement a eu la gentillesse de me faire découvrir son roman et qui a eu la patience d’attendre que je le lise puisque la période était plutôt aux révisions.

Sans le faire attendre plus longtemps, j’ai adoré ce livre. C’est un véritable coup de coeur et un uppercut en même temps. Mais que nous raconte-t-il ? L’histoire d’une jeune fille algérienne, de sa vie positive et presque insouciante jusqu’au moment où arrive le mariage. Sa tante s’était déjà rebellée contre cette pratique mais elle regrettait une chose : ne pas avoir eu d’enfant. Donc, Amira, qui commençait à sentir ce désir poindre dans son ventre, va accepter de se marier. Mais cela va révolutionner sa vie, ses habitudes… Je n’en dis pas plus.

Il y a parfois des coïncidences… Lorsque je suis allée passer mon concours, à Lyon, je suis tombée sur un dossier portant sur la condition féminine, notamment de la femme mariée. En rentrant, j’attaque ce roman dont une partie se passe à Lyon et dont le thème est le même ! J’ai aimé apprendre les us et coutumes des Algériens mais j’ai souffert avec Amira ou sa copine. Yves Montmartin a su rendre l’atmosphère de cette histoire au point que nous, lecteurs, nous vivons les choses en même temps que les personnages. J’ai souri lors des moments positifs, j’avais une boule d’angoisse qui montait au fur et à mesure des instants négatifs. Quant à la fin, elle m’a fait l’effet d’une claque, et une claque magistrale !

Bravo à l’auteur pour s’être aventuré sur un terrain glissant ! Il n’est pas facile de dénoncer la condition féminine dans certains pays.

Un dimanche en cuisine…

Je vous propose aujourd’hui un de mes desserts préférés : la tarte au citron. Vous allez voir, il n’y a rien de plus simple. Je précise que je ne mets pas de meringue sur le dessus car nous n’y tenons pas.

Les ingrédients : 

1 pâte sablée ou brisée (à votre convenance), 3 ou 4 citrons selon la grosseur, 100g de sucre, 3 oeufs, 50g de beurre, 1 cuillère à soupe de Maïzena.

La recette : 

Mettez votre four à préchauffer à 200° de manière à faire une pré-cuisson de la pâte. Cela évite les dessous non cuits.

Rapez les zestes de 2 ou 3 citrons et pressez ensuite ces derniers afin de récupérer le jus. Dans un saladier, battez les œufs avec les zestes de citron et le sucre. Ajoutez la maïzena et fouettez à nouveau. Ajoutez le jus de citron et incorporez ensuite le beurre coupé en morceaux. Versez le tout sur la pâte précuite. 30 mn au four jusqu’à ce que la crème soit dorée.

Et voilà ! Bon appétit ! 

Allez voir, non pas chez Syl qui est en congés mais chez Isa, ce que nous aura mitonné la brigade…