Entrez dans l’Histoire – Lorànt Deutsch

J’aime particulièrement la façon dont Lorànt Deutsch nous raconte l’Histoire. Ce n’est jamais pompeux ou pédant, il y a toujours cette petite pointe d’humour qui le caractérise et cela permet de mieux comprendre et, par la force des choses, de mieux retenir. J’avais déjà lu Métronome, vu ses émissions, notamment celles avec Stéphane Bern. Je me suis donc attaquée à ce volume. Et j’ai retrouvé exactement le même plaisir qu’avec ses précédents ouvrages. Inspiré par son émission éponyme, il donne libre cours à son style si particulier pour nous narrer des épisodes vécues par de célèbres personnages historiques, de Cléopâtre à Elisabeth II.

Publicité

Germains et Romains au IIIe siècle – Yann Le Bohec

Décidément, Lemme Edit me gâte ! Je les remercie pour les services de presse qu’ils m’envoient. Le sous-titre de ce livre est : Le Harzhorn, « une bataille oubliée ». Pour être oubliée, elle a été oubliée ! Je n’en avais jamais entendu parler ! Et pour cause… Comme l’indique l’auteur, elle ne figure dans aucun manuel. Il a fallu attendre qu’un « fouilleur amateur » découvre des fragments d’objets pour que des recherches soient menées et que l’on puisse retracer cette bataille.

J’ai appris énormément de choses en lisant ce petit livre. J’ai vivement apprécié l’écriture de l’auteur qui, à sa manière, nous raconte l’Histoire de façon captivante. J’imaginais aisément les Romains découvrant les Germaniques… Yann Le Bohec n’hésite pas, par petites touches, à nous donner son avis.

Je recommande ce livre aux amateurs de l’Antiquité ou aux curieux qui veulent découvrir un pan méconnu du patrimoine romain.

Les irréductibles mots gaulois – J. Lacroix

On a tendance à dire que les termes français proviennent du latin ou du grec mais on oublie l’apport d’autres langues, notamment le gaulois. Pourtant, nous en utilisons fréquemment certains mots tels que la lande, la roche ou le caillou. J’ai trouvé ce livre très instructif et très agréable à lire dans la mesure où l’auteur a fait un classement par thèmes. On peut donc le lire à sa convenance, par le chapitre qui nous intéresse, l’arrêter là où ça nous chante sans se demander ce qui avait été dit avant… Bref, c’est enrichissant.

Un grand merci aux Éditions LEMME Edit pour ce service de presse.

Georges : Le voyage sans retour – Solveig Josset

Un grand merci à Babelio et à son équipe qui, grâce à l’opération Masse Critique, m’a fait découvrir cette petite pépite. Ce beau livre recèle des surprises dans certaines pages : coins à soulever, médaillons… bref, le lecteur participe encore plus activement à la lecture.

L’ancêtre de Solveig Josset a cumulé des dettes de jeu et s’est mis à voler pour les combler. Au début du XXe siècle, cela lui vaut les assises et le bagne. Ce livre est le carnet qu’il aurait pu faire de Saint-Laurent-du-Maroni.

J’ai vraiment apprécié cette lecture. En effet, rien n’est caché au lecteur, il n’y a aucun pathos, aucune victimisation. Simplement de l’honnêteté. Et rien que pour cela, je trouve qu’il s’agit d’un bel hommage à son trisaïeul.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Cet album entre dans le challenge Les textes courts (80 pages).

Molière – Martial Poirson

On croit toujours tout savoir sur Molière mais il n’en est rien. Je me suis régalée à lire ce bel ouvrage, offert par une amie. Le sous-titre, « La fabrique d’une gloire nationale », laisse déjà présager qu’il ne s’agit pas d’une simple biographie. Martial Poirson, spécialiste et critique de théâtre, nous fait découvrir ici les coulisses. Comment, dès la mort de ce comédien, le mythe a pris place, comment on a détourné son oeuvre pour refaire connaître, y compris en dehors de l’hexagone…

Ce livre est non seulement enrichissant car bien documenté, mais il est également beau. Les illustrations ou les documents viennent compléter les textes. J’ai aimé le fait qu’il fasse tomber un certain nombre de clichés.

N’hésitez pas !