Un dimanche matin en cuisine

Je reprends le chemin des fourneaux… Ce matin, j’ai cuisiné l’entrée et le dessert.

En entrée : un cake poulet, mozzarella, olives et Gewurztraminer.

Et pour le dessert, un gâteau d’automne : un gâteau aux pommes et raisins secs macérés toute la nuit dans du rhum et du jus d’orange.

Et entre les deux, me demanderez-vous ? Un poulet rôti et des haricots verts. Ça fera bien l’affaire !

Mes recettes

Personnellement, je fais cuire les deux en même temps dans mon four. Je retire juste le gâteau 5mn avant.

Le cake

150g de farine

3 oeufs

1/2 sachet de levure

25cl de vin blanc (ici, du Gewurtz)

10cl d’huile

Des morceaux de poulet

100g d’olives vertes

1 boule de mozzarella

On mélange le tout. Et hop, au four à 180° pendant 45 mn environ.

Le gâteau

150g de farine

2 oeufs

1/2 sachet de levure

100g de sucre

100g de beurre

15cl de jus d’orange

Des raisins secs macérés

1 pomme coupée en morceaux

Battre les oeufs avec le sucre. Ajoutez le reste au fur et à mesure. Au four à 180° pendant 40 mn environ.

Baisse de régime…

Pour des raisons que je ne peux pas exposer ici, j’ai le moral en berne. Ne vous étonnez donc pas de me voir moins souvent sur la blogosphère pendant quelques temps.

Des billets sur ce blog sont programmés, vous aurez encore de quoi lire.

À très bientôt.

Des nouvelles de Max

Salut les ch’amis ! Je suis de retour après les vacances et la canicule… Heureusement que j’aime l’eau. Mon humaine a beaucoup joué avec moi, je l’ai mouillée, elle m’a trempé… mais ça faisait du bien pendant ces fortes chaleurs. Aujourd’hui, je vous montre mes coins préférés…

Le dessus du frigo : Je suis en hauteur, je regarde l’humaine faire à manger, je peux aller regarder par la fenêtre… C’est génial !

Ma caisse de transport : Oui, je sais, je dois être un des rares chats à l’adorer. Elle me sert de refuge, de lit, d’endroit où méditer… Je l’aime par-dessus tout !

Ma panière : Elle a toujours été là mais je viens de la découvrir.

Le canapé ! Ah, que de bonnes heures passées à dormir dessus, à côté des humains, au milieu d’eux quand ils sont tous les deux ou sous la couverture !

Allez, salut les ch’amis, à bientôt ! 😉

Max

Davy Crockett (1786-1836)

🎤🎼 Davy, Davy Crockett, l’homme qui n’a jamais peur 🎼🎤🎤🎤

Avouez que vous êtes en train, vous aussi, de chanter le générique de la série télé des années 50 produite par Disney ! Non, ne me remerciez pas, vous allez l’avoir dans la tête toute la journée, c’est cadeau ! 😄

Cet homme, qui n’était pas seulement un trappeur et qui s’est opposé en 1830 à l’Indian Removal Act, une loi expropriant les Indiens et les assignant dans des réserves, est un descendant d’un huguenot de la garde de Louis XIV. Le nom a été anglicisé, sinon, notre héros se serait appelé David de Croquetagne… Mouais, d’un coup c’est moins glamour…

Et pourquoi est-ce que je vous parle de Davy Crockett aujourd’hui ? Parce que nous sommes le 17 août, jour de naissance de ce dernier.