Le Disibodenberg – Allemagne

Le Disibodenberg est le monastère qui a accueilli la petite Hildegarde. Elle en est devenue l’abbesse principale à la mort de Jutta Von Sponheim. C’est dans ce même lieu qu’elle a écrit son célèbre livre, le Scivias.

La particularité du Disibodenberg est qu’il s’agit d’un monastère double, c’est-à-dire que les moniales et les moines avaient des bâtiments qui se côtoyaient. 

Plan du Disibodenberg

Légende

Ruines de l’Abbaye

Plaques tombales

Cellier 

Réfectoire

Boulangerie / Garde-manger

Nef d’une chapelle

Chapelle-Cimetière

Hospice (plus récent : XIVe siècle)

Chapelle construite en l’honneur d’Hildegarde de Bingen en 1997

Vue du paysage

Maquette des ruines

 

 

Photos prises le 23/04/2012.
© Lydia Bonnaventure

Bermersheim – Allemagne

Bermersheim, village natal d’Hildegarde

Bermersheim a beau être un tout petit village, tout est mis en œuvre pour mettre en relief l’enfant du pays, Hildegarde.

 

Panneau indicateur :
Baptistère de sainte Hildegarde

Le Baptistère

Document sur les panneaux attenants au baptistère :
Bermersheim
Lieu de naissance de sainte Hildegarde

La statue dans le jardin du baptistère

La rue longeant le baptistère

Photos © L.B

Alzey – Allemagne

Avril 2012. Nous partons sur les traces d’Hildegarde de Bingen pour les besoins de mon livre.

1ère Visite : Alzey

Hildegarde n’y est pas née. Ses parents ont habité dans cette ville lorsqu’ils ont consacré leur fille à Dieu. Ainsi, ils étaient plus proches, géographiquement, d’elle.

Alzey est une superbe cité médiévale alliant ancien et moderne.

Les fortifications

Le palais et le château

Une des portes fortifiées

Une des gargouilles de l’église

Les places

Photos © L.B