Être bourré comme un coing

Allez, ça fait longtemps que je n’ai pas fait un billet sur l’étymologie !

Être bourré comme un coing 84596428_p
Source image

Pour cette expression, deux hypothèses sont avancées. La première est celle d’Alain Rey, qui fait une analogie avec la rondeur du fruit et le fait qu’en argot, on dise également « être rond » pour signifier l’état de quelqu’un après quelques verres d’alcool ! Mouais… admettons ! J’avoue ne pas trop le suivre là car il y a bien d’autres fruits plus ronds : pommes, oranges, cerises, melons… Bref, on ne va pas en faire une salade !!! (Non, je n’ai absolument rien bu) !

La deuxième hypothèse est celle de Gaston Auguste Esnault, spécialiste de l’argot. Selon lui, il y aurait eu homonymie entre le fruit et la cale que l’on met en général pour coincer quelque chose :

Être bourré comme un coing 84596877_p
Source image

Et comme il n’y a plus d’espace en général entre la dite chose et ce coin, ce dernier est « bourré ».

Et sinon, les deux-là, ils avaient pris quoi en apéro ???