Les challenges : bilan de septembre

Je fais du deux en un avec ce billet en mettant le bilan du mois de juillet des deux challenges :  Les textes courts et Les adaptations littéraires. 

CHALLENGE LES TEXTES COURTS

Belette :  15 Livres

Nains, tome 22 : Borogam du malt ‭[‬64 ‬pages‭] ‬: Belette2911

Les Archives secrètes de Sherlock Holmes – Tome 4 – L’ombre d’Arsène Lupin : Philippe Chanoinat et Frédéric Marniquet ‭[‬48 ‬pages] : Belette2911

Tapi dans l’ombre : Une histoire sur Jack l’Éventreur : A. L. Butcher ‭[‬18 ‬pages] : Belette2911

Louisiana, la couleur du sang – Tome 2 : Léa Chrétien et Gontran Toussaint (56 pages) : Belette2911

Calvin et Hobbes – Tome 9 – On n’arrête pas le progrès ! : Bill Watterson (64 pages) : Belette2911

De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête : Werner Holzwarth et Wolf Erlbruch ‭[22 ‬pages] : Belette2911


Le Révérend – Livre 2 – Chasse à l’homme : Lylian, Augustin Lebon et Hugo Poupelin (56 pages) : Belette2911

C’est MON arbre : Olivier Tallec ‭[‬32 ‬pages] : Belette2911

Brokeback mountain : Annie Proulx (94 pages) : Belette2911

John Tanner – Tome 1 – Le captif du peuple des Mille Lacs : Christian Perrissin et Boro Pavlovic (89 pages) : Belette2911

West Legends – Tome 6 – Butch Cassidy & the wild bunch : Christophe Bec et Michel Suro (64 pages) : Belette2911

Les enquêtes de Sherlock Holmes – Tome 1 – L’aventure du ruban moucheté : Arthur Conan Doyle et Christel Espié ‭[‬62 ‬pages‭] : Belette2911

Toile de dragon : Muriel Zürcher ‭[‬40 ‬pages‭] : Belette2911

Les 5 terres – Tome 3 : L’amour d’un imbécile : Lewelyn et Jérôme Lereculey ‭[‬56 ‬pages] : Belette2911

Les 5 terres – Tome 2 – Quelqu’un de vivant : Lewelyn et Jérôme Lereculey ‭[‬‬56 ‬pages] : Belette2911

Eve-Yeshé : 2 Livres

Le boiseleur de Hubert et Gaëlle Hersant (96 pages) : Eve-Yeshé

Astra Saga de Philippe Ogaki (54 pages) : Eve-Yeshé

Lydia :  2 Livres

À l’abordage ! – Jack London (15 pages) : Lydia

La Vierge au lait et autres histoires fantastiques du Berry – Martine Hermant (12 nouvelles faisant entre 3 et 82 pages) : Lydia

Pativore : 2 livres

Célestopol 1922 d’Emmanuel Chastellière (L’homme sans nom, 2021, France), 13 nouvelles entre 14 et 60 pages chacune : Pativore

L’extraordinaire voyage du chat de Mossoul raconté par lui-même d’Élise Fontenaille et Sandrine Thommen (30 pages) : Pativore

Soene :  1 Livre

Complot à Eléphantine  – Odile Weulersse (19 pages) : Soene

CHALLENGE LES ADAPTATIONS LITTÉRAIRES

Lydia : 1 pièce de théâtre

Le journal d’une femme de chambre – Benoît Jacquot – Pièce tirée du livre d’Octave Mirabeau : Lydia

Pativore : 1 BD

Entre les lignes de Baptiste Beaulieu et Dominique Mermoux, d’après le roman de B. Beaulieu : Pativore

Et encore merci à toutes pour votre participation ! 

Fontainebleau – Ch. Bec et A. Bossi

L’aubergiste avait pourtant bien prévenu les futurs acquéreurs : « Laissez tomber, cette demeure est hantée ». Faisant fi de cet avertissement, Franck et Bénédicte vont laisser leur coeur parler et devenir propriétaires de cette ferme en ruines qu’ils avaient repéré en se promenant aux alentours de Fontainebleau…

Je suis tombée complètement par hasard sur cette BD chez mon bouquiniste. Ce n’est pas, habituellement, ma tasse de thé mais la couverture m’a attirée. L’ambiance est bien retracée par une ligne dynamique et des couleurs adaptées. En revanche, j’ai trouvé que le scénario allait très vite vers la fin. Il aurait mérité quelques pages de plus à mon avis.

Pas mal, sans plus…

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Cet album entre dans le challenge Les textes courts (56 pages).

TAG : 10 livres qui m’accompagnent sur une île

Après avoir vu ce Tag chez Soène, repris chez d’autres depuis, j’ai décidé de jouer moi aussi. Dix livre à emporter… quel dilemme ! Comment choisir ? Dans ce cas, une chose s’impose : la grosseur du livre. Autant prendre des pavés ! Sinon, comment tenir sur cette île déserte ?

  1. L’heure trouble de Johan Theorin : Un vrai coup de coeur pour ce thriller qui m’a fichu une sacrée claque !
  2. Dans la grande nuit des temps d’Antonio Muñoz Molina : Un roman historique dont on dévore les 1000 pages sans s’en rendre compte.
  3. Les piliers de la terre de Ken Follett : Moyen-Âge, quand tu nous tiens ! Vous savez que je ne résiste pas !
  4. Middlemarch de George Eliott : Je l’ai eu en cadeau donc lecture à venir !
  5. Belle du Seigneur d’Albert Cohen : Je ne l’ai pas encore lu. Tout le monde en parle, il faudra bien que je le lise. Là, sur une île, j’aurai tout le temps nécessaire ! Et autant partir à la découverte !
  6. Les Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski : J’ai beaucoup de mal avec la littérature russe (sauf le théâtre et les nouvelles). En n’ayant rien d’autre à faire, ce serait l’occasion de retenter cette lecture.
  7. 22/11/63 de Stephen King : Depuis le temps que je dois lire le King ! Un peu de frissons, ça ne fait pas de mal !
  8. Le passage de Justin Cronin : Il est dans ma PAL depuis des lustres.
  9. Les enfants Jéromine d’Ernst Wiechert : Il me parait très chouette ! Et j’aime beaucoup la couverture.
  10. Un recueil de douze romans de Colette : J’adore cette romancière ! Le livre de poche a sorti  ce recueil en 2004. Ce sont les douze romans de Colette postérieurs aux Claudine (même si j’aime beaucoup les Claudine).

Cadavres exquis – Francesco Rosi

Amerigo Rogas (Lino Ventura) est envoyé sur une affaire complexe : le juge Vargas a été assassiné à Palerme. Une série de meurtres touche la magistrature dans un contexte politique bouillant pendant l’enquête de l’inspecteur. Grèves et manifestations sont légion, opposant les partis de gauche avec le gouvernement démocrate-chrétien. Alors qu’il pense savoir qui est l’auteur des faits, Rogas est rétrogradé et chargé de travailler avec le gouvernement afin d’attribuer les meurtres à des terroristes gauchistes. Mais l’inspecteur est un homme intègre qui a foi en la justice…

Fan de Lino Ventura, je pensais avoir déjà vu ce film datant de 1976. Pourtant, je n’en ai aucun souvenir en le visionnant. J’ai vraiment aimé car c’est noir à souhait et ça change du schéma traditionnel d’un polar… De plus, cela permet également d’en apprendre un peu plus historiquement et politiquement parlant sur l’Italie. Alors, que réclamer de plus, hein ?

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Ce film entre dans le challenge de Sharon, Thrillers et Polars