La nouvelle Arche (T2) – Julie de Lestrange


Synopsis :

Collapsologues : lanceurs d’alerte ayant prédit l’effondrement de notre civilisation. Ils oeuvrent aujourd’hui sous l’égide du Guide.

Mathilde a fui sa Communauté et franchi la frontière au prix du plus insurmontable des sacrifices. Mais ce qui l’attend de l’autre côté dépasse tout ce qu’elle avait pu imaginer.
Noah est le fils du Guide. S’il n’a jamais remis en question la vision de son père, sa rencontre avec Mathilde va bouleverser toutes ses convictions.

Mais comment trouver la force de renverser l’ordre établi ?
Ensemble, ils n’ont plus le choix : ils doivent trouver la vérité.


Mon avis :

Je ne reviens pas sur l’histoire, le synopsis étant suffisamment clair. Nous retrouvons ici Mathilde, blessée, de l’autre côté de son monde, de sa communauté. Nous entrons directement dans le récit, au moment où la jeune fille se réveille. Cela nous permet d’avoir encore plus d’empathie. J’irai même plus loin : le temps de ma lecture, je suis devenue Mathilde. J’ai souffert avec elle.

Le décor n’est plus le même que dans le premier tome. J’ai eu l’impression de me retrouver dans Mad Max (film que j’aime beaucoup par ailleurs), dans une espèce de monde apocalyptique où il faut employer des trésors d’ingéniosité pour sauver sa peau.


J’avais déjà beaucoup apprécié le premier tome, j’ai adoré le second. Et je n’espère qu’une chose : qu’il y en aura un troisième !

La Nouvelle Arche (Tome 1) – Julie de Lestrange

Quatrième de couverture : 

Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.

Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté. 

Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité. 

Mais peut-on être seule à changer le monde ? 

Désormais, elle n’a plus qu’une alternative : se taire. Ou combattre.

Mon avis : 

Au premier abord, je ne suis guère attirée par ce genre de lecture. Je dis « au premier abord » car à bien y réfléchir, je me laisse à chaque fois emporter par ces romans. Je me souviens de celui d’Aldous Huxley, avalé d’une traite lorsque j’étais adolescente. Il m’est arrivé la même chose avec celui-ci. J’ai littéralement été captivée, à tel point que je ne me suis même pas rendue compte de l’heure… l’après-midi était passée. 

Le style est fluide, prenant. J’ai eu peur pour Mathilde, eu de la compassion pour Marc, son petit ami, une tendresse pour les parents, Chloé et Basile. On va de rebondissement en rebondissement… Bref, j’ai vraiment aimé et je vous le recommande chaudement ! 

Un grand merci à Julie de Lestrange pour cette belle découverte.