Le chant des Terres T2 – Wallace & TieKo

Tome 2 :  Glenscone

Rien ne va plus en Ecosse. Erwan, le fils de William, a été fait prisonnier par les anglais. Gordon se lance alors à sa recherche mais il n’est pas facile d’éviter les traquenards…

Ce deuxième tome est aussi plaisant que le premier. On tourne frénétiquement les pages. Mais je me retrouve face à un problème : il devait y avoir un 3ème tome… qui n’a jamais vu le jour, malheureusement. Je reste sur ma faim !

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Challenge Les textes courts. 

Genre : BD

Auteur : Wallace & TieKo

Pays : France

Nombre de pages : 46 pages 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-challenge.png

Le chant des Terres T1 – Wallace & TieKo

Tome 1 : Sheriffmuir

Cet album met en scène les débuts du conflit opposant les écossais et les anglais. Nous sommes en 1715. Le jeune Gordon Mc Kenzie retourne en Ecosse après un séjour en Normandie. Heureux de revoir la belle Flora à qui il avait fait une promesse avant de partir, il va tout guilleret rejoindre son père. Mais celui-ci n’a pas de bonnes nouvelles à lui apprendre. La révolte gronde et William sent que quelque chose se trame. Lorsque son second fils arrive, il annonce alors ce qu’il pense être un heureux événement : Erwan va se marier ! Cela aurait pu faire plaisir à Gordon si la future épouse n’avait pas été… Flora ! Décidément, la révolte ne va pas être que dans un camp !

J’ai aimé ce premier album posant bien les jalons de ce qui sera un pan important de l’histoire de l’Ecosse. En revanche, j’ai un peu moins aimé les dessins mais ce n’est qu’un détail car j’ai quand même envie de lire la suite.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png


Challenge Les textes courts. 

Genre : BD

Auteur : Wallace et TieKo

Pays : France

Nombre de pages : 46 pages 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-challenge.png

Olympe de Gouges – Catel & Bocquet

Ne vous laissez pas avoir par la taille. Si ce pavé contient presque 500 pages et pèse 1049g (si, si ! Je l’ai pesé ! Ce n’est pas pour vos sacs à main Mesdames !), il n’est pas lourd à lire pour deux sous. Ce roman graphique (c’est mon premier ! J’ai même été obligée d’aller chercher la définition, ne comprenant pas bien la différence avec la BD) met en valeur Olympe de Gouges, née Marie Gouze, une maîtresse-femme ne s’en laissant pas compter. Mariée très vite, à l’âge de seize ans, à un bon parti, Louis-Yves Aubry, officier de bouche de l’Intendant, elle fut veuve tout aussi vite, non sans avoir donné le jour à un fils, Pierre. Ce veuvage fut le déclic pour défendre les valeurs féminines. Courtisée par tous, fréquentant les salons, elle eut un rôle déterminant dans l’avancée des mentalités. 

Même si je ne trouve pas que les dessins, dans le détail et notamment les représentations des visages, soient parfaits, le scénario reprend avec précision la vie d’Olympe. Le graphisme est, finalement, à prendre dans son ensemble. J’avoue que sans l’aide de cette BD, je n’aurais pas porté attention à ce personnage haut en couleur. 

Le Mont Aimé (Champagne)

Auteur anonyme – éditeur Pérardelle — Carte postale – Source. Représentation du Château-fort du Mont Aimé tel qu’il pouvait être en 1422 selon la gravure du typographe Claude Chastillon (1559-1616)

Pas de BD aujourd’hui mais une balade, celle que nous avons faite dimanche, profitant du fait qu’il ne pleuvait pas (en ce moment, ça mérite d’être souligné !) Nous avions déjà visité ce lieu mais ça remontait aux calendes grecques ! Alors, pourquoi cet endroit ? Parce que c’est un lieu historique. Pour faire vite, on y a découvert des tombes du Néolithique, un oppidum gaulois et un château du Moyen-Âge (bâti sur l’ordre de Blanche de Navarre, en 1210). Des cathares furent brûlés sur ce mont, sur l’ordre de Robert le Bougre, en 1239. Pendant la guerre de cent ans, le château a subi trois sièges. En 1427, on décide de le détruire. Enfin, le mont Aimé fut le théâtre d’opérations que ce soit sous Napoléon Ier (le Tsar Alexandre Ier y ordonnera une parade militaire) ou pendant la Première guerre mondiale.

Un des souterrains

La table d’orientation

Les vestiges du château

Le monument russe

La fontaine

La vue du Mont

Photos © LB

Legio Patria Nostra T2 – Yerlès & Boidin

Tome 2 : Main de bois

L’album s’ouvre sur une fosse commune, ça pose l’ambiance ! La couverture est représentative de la tendance colorée que va prendre cette BD : ocre, orange, comme le sable d’Algérie, comme le soleil qui tape, rouge comme le sang qui coule à foison… Notre Casimir n’est plus le jeune garçon que l’on a connu au début du tome 1. En revanche, il y a un fil conducteur : le tambour. Fasciné par cet instrument qui lui avait valu des déboires, il deviendra le tambour dans la Légion étrangère qui, à la fin de cet album, partira au Mexique. Mais que d’obstacles !

Les dessins des paysages et des lieux sont vraiment fascinants. En revanche, j’ai trouvé ceux des personnages moins aboutis que dans le Tome 1. Ce n’est qu’un détail car j’attends avec impatience la suite de cette série qui, si je ne me trompe pas, devrait comporter 5 albums. Petite anecdote : un des personnages s’appelle Yerlès, comme le scénariste. Il s’agit de son aïeul. Je trouve plutôt émouvant de rendre honneur ainsi à un membre de sa famille. D’autant plus que ce n’est qu’une brève apparition, tout en discrétion.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Challenge Les textes courts. 

Genre : BD

Auteur : Yerlès & Boidin

Pays : France

Nombre de pages : 54 pages

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-challenge.png