Les défis du 20 : Lettre L

C’est reparti pour une nouvelle année ! Nous avions fini en décembre dernier avec Kot et Karma. Ce mois-ci, c’est Passiflore qui nous propose le mot concret : Libellule, et le mot abstrait : Liberté.

@LB

Au mois de mai dernier, en allant me balader aux étangs de Commelles, près de Chantilly, j’ai eu le loisir de photographier des libellules. Je n’en avais jamais vues autant d’un seul coup ! Elles étaient là, autour de moi, voletant en toute liberté, faisant fi de mon appareil photo ou de ma présence. Libellule, liberté, avez-vous remarqué que ces termes commencent par les mêmes lettres ? Espérons tout de même que la liberté ne s’envole pas !

Les défis du 20 : lettre K

Les règles sont ici. C’est Adrienne qui est aux manettes avec la lettre K. Elle nous propose « Kot » et « Karma ».

Kot ? Mais quel est ce mot ? Le cri de la poule allemande ? Le Karma d’Adrienne en prendrait un sacré coup si je ne mentionnais pas la vraie définition : taudis ou chambre d’étudiant (parfois c’est la même chose, non ? 😂) en néerlandais ; logement loué à un étudiant en Belgique. Ouf, Adrienne ne me trucidera pas et ses chakras pourront rester en paix.

Lorsque j’étais étudiante, j’ai pu bénéficier pendant plusieurs années d’un kot. C’était une petite chambre universitaire de 9m2. Cela peut paraître petit mais pour moi, c’était grandiose ! Mon petit « chez moi ». Mon refuge !

C’est justement à l’université que j’ai planché un peu sur le karma. J’avais une matière traitant de l’imaginaire antique. On parlait souvent de la sagesse et on débordait sur le sanskrit, l’Inde… Il nous est donc arrivé de parler du karma. Ah, que de souvenirs remontent à la surface ! 😉

Je vous laisse. C’était le dernier défi du 20 de cette année. Changera, changera pas en 2021 ? Allez voir sur le blog de Passiflore, tout y est expliqué.

Les défis du 20 : Lettre J

Les règles sont ici. C’est Catichou qui est aux manettes avec la lettre J. Elle nous propose « jeu » et « janotisme ».

Pour ce jeu, je suis allée voir la définition de « janotisme ». Ce terme me faisait penser à la chanson 🎤 »Jeanneton prend sa faucille » 🎼… Allez, tous en choeur : La rirette, la rireeeeeeeeeeeette !!! Non, ne me remerciez pas, vous allez l’avoir dans la tête toute la journée, c’est cadeau ! Allez, histoire de jouer encore un peu, je vous mets la version soft, vous pourrez vous l’écouter en boucle !

Bon, mais restons sérieux, même si le janotisme peut prêter à sourire puisqu’il s’agit, pour faire vite, d’une phrase mal construite. Et il me revient en mémoire, même si je ne me souvenais pas du terme exact, l’exemple que nous avait donné un de mes professeurs : « Battant des ailes, la fermière lâcha le poulet ». Ah, que de bons moments passés avec cet enseignant ! Je ne pensais pas que la nostalgie allait faire surface de bon matin… C’est le jeu ma pauv’ Lucette !

Les défis du 20 : Lettre I

Les règles sont ici. C’est Vonnette qui est aux manettes avec la lettre I. Elle nous a d’abord proposé ICEBERG et IGUANE. Puis, se rendant compte qu’il fallait un mot abstrait, elle a changé l’iguane en INSOUCIANCE. Mais ça n’arrangeait pas mon affaire car j’avais déjà préparé mon billet… Donc vous aurez les 3 mots dedans et pis c’est tout !


Un iguane sur un iceberg, a-t-on déjà vu ça ? Même chez La Fontaine on ne le trouve pas. Mais avec le changement de climat, l’iguane n’aura t-il pas envie d’être un peu au frais ? Ou, à force de fondre, les icebergs ne se retrouveront-ils pas à des endroits improbables ? Ceci dit, la bestiole ne fait-elle pas preuve d’insouciance en risquant une pneumonie ?

Vous avez 2h ! Je ramasse les copies ensuite. 😄

Les défis du 20 : Lettre H

Les règles sont ici. Antiblues nous propose les deux mots suivants : Hirondelle et Hargne.

Je ne pensais pas participer à ce défi. Mais les deux mots proposés m’ont donné à réfléchir.

L’hirondelle n’est pas un oiseau quelconque. Elle est le symbole du renouveau, du courage, de la promptitude à réagir… de tout ce que l’on veut par ailleurs car lorsqu’on regarde un peu sur la toile, elle représente beaucoup de choses positives. Tout le contraire de la hargne, cette colère haineuse que l’on peut avoir… que je viens d’avoir ces derniers temps… Mais je préfère laisser la place à l’envol de ce petit oiseau majestueux qui va aller chercher le positif au fin fond de l’horizon…