« Je dis ça, je dis rien » et 200 autres expressions in-sup-por-tables ! – Adèle Bréau

J’aime beaucoup l’étymologie et donc lire d’où viennent les expressions. Mais ici, il ne s’agit pas d’un de ces livres « classiques » essayant de chercher la définition. Adèle Bréau, non sans humour, nous décrypte les nouvelles expressions, celles employées de plus en plus au travail ou dans notre vie quotidienne. Je me souviens, il n’y a pas très longtemps, lorsque j’ai demandé à un collègue la date de délai d’un document et qu’il m’a répondu de façon très naturelle : « Asap ». Une poule devant une brosse à dents aurait eu l’air moins étonnée que moi ! J’ai été obligée d’aller chercher sur le net ce que pouvait bien vouloir dire ce borborygme. Tout ça pour découvrir que cela venait de l’anglais « as soon as possible ». Evidemment, me répondre en français « le plus rapidement possible » l’aurait étouffé !

Bref, je vous conseille ce livre qui m’a fait sourire de bout en bout ! Et je suis bien d’accord avec Adèle Bréau, affirmant qu’il faudrait, je cite, « embrocher en place publique » l’auteur originel de cette foutue expression contre laquelle je me bats tous les jours : « au jour d’aujourd’hui ». Argh ! L’écrire me pique les doigts et me fait saigner les yeux !!!

Être bourré comme un coing

Allez, ça fait longtemps que je n’ai pas fait un billet sur l’étymologie !

Être bourré comme un coing 84596428_p
Source image

Pour cette expression, deux hypothèses sont avancées. La première est celle d’Alain Rey, qui fait une analogie avec la rondeur du fruit et le fait qu’en argot, on dise également « être rond » pour signifier l’état de quelqu’un après quelques verres d’alcool ! Mouais… admettons ! J’avoue ne pas trop le suivre là car il y a bien d’autres fruits plus ronds : pommes, oranges, cerises, melons… Bref, on ne va pas en faire une salade !!! (Non, je n’ai absolument rien bu) !

La deuxième hypothèse est celle de Gaston Auguste Esnault, spécialiste de l’argot. Selon lui, il y aurait eu homonymie entre le fruit et la cale que l’on met en général pour coincer quelque chose :

Être bourré comme un coing 84596877_p
Source image

Et comme il n’y a plus d’espace en général entre la dite chose et ce coin, ce dernier est « bourré ».

Et sinon, les deux-là, ils avaient pris quoi en apéro ???