Les chats – Yann Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand [XXe-XXIe s / France ; Photos] Image

Quatrième de couverture :

Yann Arthus-Bertrand, amoureux des animaux et photographe de renommée internationale, présente une galerie de portraits de chats, photographiés avec ou sans leurs maîtres. L’histoire du chat et sa mythologie accompagnent une description précise de chaque espèce. Une somme pour tout savoir sur les chats.

Mon avis :

Ce beau livre de 383 pages se divise en six parties : une première sur l’Histoire du chat, fort bien faite, concise, pratique et intéressante. Elle débute par une citation tirée d’un conte de Rudyard Kipling (Le Chat qui s’en va tout seul : « Je ne suis pas un ami et je ne suis pas un serviteur. Je suis le Chat qui s’en va tout seul, et je désire entrer dans votre Grotte. »), citation représentative, je cite, « de la quintessence du chat, dans sa réalité et sa mythologie ». S’ensuivent ensuite quatre chapitres classés selon la nature même du chat : à poils courts, à poils mi-longs, Siamois et Orientaux, Persans et Exotics (non, il n’y a pas de faute d’orthographe sur ce dernier mot, il s’agit bien d’une race de félins). Enfin, la dernière partie, intitulée Derniers regards, s’ouvre sur une citation de Baudelaire tirée de son fameux poème, Les Chats (comment faire autrement ? ) :

« Et des parcelles d’or, ainsi qu’un sable fin,
Étoilent vaguement leurs prunelles mystiques. »

Elle s’intéresse, comme son nom l’indique, à l’oeil du matou :

« Ce minet domestique que l’on vient de gronder parce qu’il a encore fait ses griffes sur le canapé du salon adopte, fort convenablement, une attitude coupable. Mais dans ses yeux, pas l’ombre d’un remords. Abandonné sous les caresses, point de regards enamourés : c’est son corps tout entier qui exprime le plaisir mais l’oeil, mi-clos sans doute, demeure égal; une patte se tend, s’étire, les doigts griffus s’écartent de bonheur: dilatation du chat qui s’exprime par le geste, rendant à l’émotion son sens premier de mouvement vers l’extérieur. Qu’il guette ou qu’il tue, qu’il se chauffe au soleil ou surveille l’ouverture du réfrigérateur magique à l’heure du dîner, qu’il lorgne votre assiette méditant un larcin ou qu’il s’adonne à sa toilette, le chat pose sur le monde alentour un regard objectif qui se contente de voir. »

Entre les beaux textes de Danièle Laruelle et les non moins belles photos de Yann Arthus-Bertrand (que l’on ne présente plus), on passe un très bon moment à contempler pas moins d’une quarantaine de races de chats.

Amateur de félins, ce livre est fait pour vous !

Gerberoy – Oise

Gerberoy est l’un des plus beaux villages de France. Et s’il y a peu d’habitants (une centaine), il y a beaucoup de touristes ! Difficile d’arriver à faire des photos sans que personne ne se mette devant !  

Enfin, bon, voici quelques photos prises par mes gracieuses mimines boudinées  

Gerberoy, côté nature

Par où passe la lumière… – Eric Colombo

« Il tient le monde à distance. Son geste définit le périmètre où le ciel et lui peuvent se rejoindre. La masse nuageuse ne pèse, ni ne l’écrase. Ils s’engendrent, l’un l’autre, dans la lumière si particulière des orages du mois d’août : transparence et obscurité.
En cet instant, l’enfant est les nuages et les blés.
Il est le temps. » (Éric Colombo P48-49)





« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
[…]
Eh quoi ! n’en pourrons-nous fixer au moins la trace ? »


Ces vers de Lamartine, tirés de ses Méditations poétiques, résonnent aux oreilles des photographes. Mais si figer l’instant est certes louable, ils désirent donner à leur art une autre dimension : engagement, philosophie ou encore poésie… Éric Colombo fait partie de ces artistes qui manient aussi bien l’argentique que la plume. Il transcende les images qu’il immortalise et leur confère un pouvoir presque magique. Et si la lumière passe bien par le prisme de son objectif, elle passe également par le canal de ses mots et s’écoule, telle une onde, pour mettre en relief le sens attribué aux différents clichés.

Manière originale de mettre en exergue un message, cette façon de faire ne peut qu’être saluée. Ce recueil de photographies variées démontre un talent certain et un amour, une passion pour le huitième art.