Coco – Lee Unkrich et Adrian Molina

2017-coco-01-big

Film d’animation sorti en novembre 2017

Vous commencez à me connaître, vous savez que je ne regarde pratiquement jamais un film à sa sortie. Je fuis le battage médiatique (pour ne pas dire l’abattage) qui, dessert généralement le produit. C’est donc un an plus tard que j’ai pris plaisir à regarder ce film d’animation lié à la culture mexicaine et notamment au Jour des morts.

Miguel est un petit garçon d’une dizaine d’années. Il fait partie de la famille Rivera connue pour sa fabrication de chaussures. Il y a une particularité dans cette famille : la musique y est interdite. La grand-mère, Elena, ne veut pas entendre une note au grand regret de l’enfant qui aimerait, pour la grande fête du jour des morts, participer au concours de talents. Il rêve d’être reconnu comme sa star préférée, Ernesto de la Cruz, artiste de la même génération que ses arrière-arrière-grands-parents. En cassant malencontreusement un cadre dans lequel se trouvait une photo de Coco enfant, (son arrière-grand-mère), de la mère de cette dernière et du père dont on ne parle pas (son visage a été arraché de la photo), Miguel découvre que la photo était pliée et que dans la main de son arrière-arrière-grand-père, se trouve la guitare d’Ernesto. Cette découverte va l’entraîner à la porte du Pays des Morts…

Je n’en raconte pas plus. J’ai vraiment trouvé ce film admirable. Au-delà (pardonnez le jeu de mots) de l’histoire, il s’agit d’un véritable hommage aux ancêtres. Et moi qui fais des recherches généalogiques depuis deux décennies, je peux vous dire que les ancêtres, ça me connait ! Le film, par ailleurs, est totalement en adéquation avec la culture mexicaine : c’est musical, c’est coloré, c’est festif…

Allez, je vous mets la bande-annonce !