Des meurtres qui font du bien – K. Dusse

Traduction : Jenny Bussek

Merci à Babelio et toute son équipe pour m’avoir permis de découvrir cet auteur allemand dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Ce thriller raconte l’histoire de Born Diemel, avocat du crime, stressé dans sa vie privée comme cela peut se comprendre, qui décide de prendre un coach. Mais comme son principal client est un mafieux de la pire espèce, il est difficile d’apaiser les tensions intérieures. À moins de songer à une solution radicale ?

J’avoue être très mitigée sur ce roman. Je dois être passée à côté de l’humour qui était annoncé. L’importance, trop grande à mes yeux, du développement personnel, m’a éloignée du côté thriller. Peut-être qu’avec la 4ème de couverture annonçant le phénomène incontournable, j’en attendais trop…

Lisez les autres critiques afin de nous faire un avis et ne vous arrêtez pas au mien. Beaucoup ont aimé. Mais comme le dit le dicton, « les goûts et les couleurs… ».

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Ce thriller entre dans le challenge de Sharon, Thrillers et Polars.

L’heure trouble – Johan Theorin

Traduction : Rémi Cassaigne

Sur l’île d’Öland, le brouillard peut parfois descendre très vite. Le petit Jens en a fait les frais, disparaissant ainsi à « l’heure trouble ». Que s’est-il passé ce jour là ? Jens s’est-il noyé comme l’a conclu l’enquête ? Vingt ans plus tard, une de ses sandales est envoyée à son grand-père…

Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de lire ce thriller qui a pris pendant des années la poussière sur mes étagères ? Quelle lecture ! Je ne pouvais pas m’en détacher, voulant absolument savoir ce qu’il était arrivé à cet enfant. On peut dire que Johan Theorin sait décrire à la perfection les atmosphères. Je m’y serais crue ! Et, bien évidemment, je n’ai pas vu venir la fin. Cette claque ! J’avais tout imaginé sauf ça.

Inutile de préciser que je vais lire les autres romans de cet auteur !

Ce thriller entre dans le challenge de Sharon, Thrillers et Polars.

Te tenir la main pendant que tout brûle – Johana Gustawsson

L’inspectrice Maxine Grant est envoyée sur une enquête sordide : son ancienne institutrice du village de Lac-Clarence au Québec aurait assassiné son mari de 31 coups de couteau. Mais comment une petite bonne femme comme elle aurait-elle pu tuer ainsi un homme aussi imposant ? Un homme qu’elle aimait par-dessus tout ?

À travers cette enquête, on suit également le destin de Lucienne, dont les 2 filles sont décédées dans l’incendie de sa maison en 1899 et de Lina, en 1949, dont la mère, Lisette, travaillait dans une maison de repos.

J’ai lu ce roman d’une traite et il m’a fichu une sacrée claque ! Quand on croit avoir compris toute l’histoire, vers la fin du roman, un rebondissement a lieu. Et paf, tout est à l’eau ! Quel texte mes aïeux, quel texte ! J’en ai eu des frissons ! Je ne connaissais pas cette romancière qui, comme le nom ne l’indique pas (elle est mariée à un suédois), est française. Je vais lire sa trilogie mettant en scène un duo : Emily Roy et Alexis Castells.

Merci à Belette, du blog The Cannibal Lecteur pour cette découverte !

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Ce roman entre dans le challenge de Sharon, Thrillers et Polars

Examen clinique – Ken McClure

Un jour d’école comme un autre… La petite Amanda a de la fièvre. La maîtresse, qui est aussi sa mère, la ramène à la maison, se disant que sa fillette avait dû prendre froid. Mais son état se dégrade et lorsque le papa, qui travaille dans un laboratoire, rentre du travail, ils décident d’appeler le docteur de famille. Guère rassuré, ce dernier préfère les envoyer vers l’hôpital pour enfants. Et c’est là que tout bascule… Amanda est gravement malade et doit subir une greffe rénale. Mais comme chacun sait, il faut attendre, parfois longtemps… Leur salut semble venir d’un autre établissement, le Medic Scotland Hospital, qui dispose des équipements à la pointe du progrès pour maintenir Amanda le temps qu’on lui trouve un rein compatible. La direction accepte de la soigner gratuitement. Mais cela semble bizarre à l’ancien médecin Steve Dunbar qui va mener son enquête et découvrir des choses effarantes.

J’étais en apnée pendant les 336 pages de ce thriller ! Tout est réuni pour que l’on tourne les pages rapidement : le pathos avec l’enfant et sa vie tenant sur un fil, l’adrénaline avec le détective, ancien médecin, les magouilles de certains établissements… Et même si l’on pressent certaines choses, la fin reste surprenante.

J’ai adoré !

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Ce roman entre dans le challenge  Thrillers et polars chez Sharon.

Seul le silence – F. Colin & R. Guérineau

Cette BD, adaptée du roman de R.J. Ellory, est diablement prenante. Le personnage principal, Joseph Vaughan, trouve le corps d’une fillette près de chez lui. Il est alors adolescent. Mais pendant des années, les meurtres vont se perpétrer.

On passe par toutes les hypothèses… Et si Joseph, devenu un écrivain à succès, trempait dans ces affaires sordides ? Ou le voisin allemand ? Après tout, en pleine guerre, on doit se méfier de tout le monde.

Je n’ai deviné que dans les dernières pages, je me suis trompée sur toute la ligne et c’est aussi ce que j’aime lorsque je lis un thriller. J’ai aimé le dessin, au ton sépia, un brin désuet, collant parfaitement à l’histoire. Les décors sont parfaitement implantés, les personnages ont du charisme. Bref, j’ai adoré !

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Cet album entre dans le challenge  Les adaptations littéraires ainsi que dans le challenge Thrillers et polars chez Sharon.