Saint-Fargeau (Yonne)

Le château de Saint-Fargeau était bien connu de Jean d’Ormesson puisqu’il y avait passé son enfance.

La ville détient un beffroi. La tour de l’horloge marque une des anciennes portes de la ville.

Le ru du Bourdon traverse le centre-ville

© L.B

Tonnerre, la crypte sainte-Catherine et l’église saint-Pierre

Finissons notre tour de Tonnerre par un tour de la ville, la crypte et l’église sainte-Catherine.

Les maisons à colombages…

Les petites ruelles fleuries…

Les anciennes boutiques…

Les publicités peintes sur les murs…

La crypte sainte-Catherine se trouve sous cette place. Je vous laisse cliquer sur ce lien pour découvrir son histoire.

Les marques de l’Histoire… Ici, une maison ayant servi d’abri pendant la guerre

On voit encore le numéro de l’abri.

Une pompe du XIXe siècle…

L’église saint-Pierre. Pour l’histoire de cette dernière, cliquez ici.

On finit avec quelque chose de plus insolite… Un ours à côté de l’église…

Église Notre Dame de Tonnerre ⛪

On continue notre balade dans Tonnerre, cette charmante petite ville de l’Yonne. Ce qu’il y a de pratique dans ce département, c’est que la plupart des églises sont ouvertes. Nous avons pu ainsi les visiter, comparer, comprendre, découvrir tout un patrimoine…

Tonnerre possède plusieurs églises mais nous allons commencer par Notre Dame. Allez voir ce site pour comprendre son histoire. Il résume bien mieux que moi les faits. Je vous laisse avec les photos. Ah ! J’oubliais ! Il y a un petit trésor à l’intérieur de ce monument : les reliques de saint Thierry. Moi qui suis toujours à la recherche de reliques, gisants ou plaques tombales, j’ai été servie dans ce parcours ! 🤗

Tonnerre et la fosse Dionne

Allez, aujourd’hui, je vous présente Tonnerre, petite ville bien sympathique d’un peu plus de 4700 habitants si j’en crois mon ami Google. Tonnerre recèle un petit trésor : la fosse Dionne. Si vous regardez mes photos, vous allez vous dire que ce n’est qu’un bassin. Effectivement, au XVIIIe siècle, Louis d’Eon (le père du Chevalier) y avait fait construire, tout autour, un lavoir. Mais si vous regardez bien la deuxième, vous y verrez des plongeurs. Car cette fosse est profonde (32 mètres selon les dernières estimations) et la galerie présente de nombreuses étroitesses.

Le terme Dionne viendrait de Divona, une divinité des gouffres et des sources pour les gaulois. Bien évidemment, cette fosse s’alimentant par les eaux de pluie et différentes sources et ayant un débit assez élevé (que l’on ne voit pas là car nous étions en pleine canicule), a été l’objet de bien des légendes…