Billet épinglé : Les challenges 2022

2 challenges pour 2022 : Les textes courts et Les adaptations littéraires. Cliquez sur chaque lien pour accéder aux billets.

Les récapitulatifs se trouvent dans la barre du haut, à l’onglet « Mes Challenges ». Vous pouvez me donner les liens ici : Challenge les textes courts / Challenge Les adaptations littéraires.

En avril, nous serons en lien avec le challenge 2022 en classiques du blog Délivrer des livres et le blog de Blandine, Vivre Livre.

Sauter dans les flaques – Laurent Buchheit

L’auteur n’était pas orphelin mais il a été retiré à sa famille par les services sociaux. Il a fait la douloureuse expérience de l’alternance entre l’orphelinat et plusieurs familles d’accueil. La première famille était très bien, Laurent commençait à se reconstruire lorsque du jour au lendemain, il dut partir dans une autre. Heureusement pour lui, elle était tout aussi aimante que la première.

Il est toujours poignant de lire ce genre d’histoire, d’autant plus lorsque c’est celui qui l’a vécue qui la raconte. Je lis souvent les témoignages des familles d’accueil, plus rarement celui des enfants placés. Le livre est court (126 pages) mais je pense que l’auteur l’a voulu ainsi afin d’être mimétique de ce qu’il a vécu : pas le temps de souffler, on passe à autre chose. On perçoit bien les sentiments de cet enfant de 7 ans qui n’a pas son mot à dire alors qu’il comprend très bien les choses. Lorsqu’on vit de tels évènements, on grandit plus vite. Tout ceci se déroule dans les années 70.

La plume est fluide, alerte. J’ai apprécié le fait qu’il n’y ait pas de victimisation, de pathos. Laurent raconte les faits tels qu’ils se sont passés. Je ne regrette qu’une chose : le livre est court (126 pages) et j’aurais aimé que la fin soit un peu plus développée. Mais peut-être est-ce la pudeur qui l’a en empêché…

Tad et le secret du roi Midas – E. Gato et D. Alonso

Cette aventure fait partie d’une trilogie : À la recherche de la cité perdue (2012), que j’avais vu mais dont je n’ai pas fait de billet car mes souvenirs sont trop lointains, Le secret du Roi Midas (2017) et La table d’Émeraude (très récent, 24 août 2022). Tad est un ouvrier dont l’amie, Sara, archéologue, travaille sur la légende du Roi Midas. Elle l’invite à Las Vegas où elle tient une conférence et montre ses dernières trouvailles, notamment un anneau en or provenant du collier du fameux souverain. Mais certains aimeraient mettre la main dessus et acquérir le pouvoir ! Une fois de plus, Tad se retrouve transformé en aventurier par obligation !

Ce film d’animation espagnol est très sympathique. L’humour est bien présent et j’ai ri plus d’une fois, notamment avec le fabuleux personnage de la momie, bien plus humaine, au final, que le terrible Jack Rackham. Si vous voulez vous divertir, n’hésitez pas !

Un dimanche en cuisine…

Aujourd’hui, je vous propose du riz et des crevettes à l’ail.

Les ingrédients : 

200g de riz, 400g de crevettes, 4 gousses d’ail, du persil, de la crème fraîche allégée semi-épaisse, sel, poivre, beurre, huile.

La recette : 

Mettez dans un récipient la crème fraîche et l’ail que vous aurez haché (3 gousses). Assaisonnez à votre convenance. Pendant que le riz est en train de cuire, mettez les crevettes dans une poêle dans un petit mélange de beurre et d’huile. Faites-les revenir et ajoutez la dernière gousse d’ail préalablement hachée. Ajoutez le riz et la crème et laissez mijoter cinq minutes. Ajoutez le persil haché, rectifiez l’assaisonnement.

C’est prêt ! 

Allez voir chez Isabelle ce que nous aura mitonné la brigade…

Un monstre à Paris – Bibo Bergeron

Nous sommes à Paris, pendant la crue de 1910. Emile, projectionniste, est amoureux de Maud, son assistante. Son ami Raoul, livreur dans un tacot nommée Catherine a une amie d’enfance, Lucile, chanteuse, que sa tante aimerait voir mariée avec le préfet. Un soir, Raoul, accompagné par Emile, fait une livraison au botaniste du jardin des plantes. Ce dernier est absent. Raoul en profite pour fouiller dans le laboratoire et ce qui devait arriver arriva : il fit des bêtises !

Je n’en raconte pas plus pour ne rien dévoiler de cette charmante histoire. La bande musicale de Matthieu Chédid ne gâche rien à l’affaire. J’avais le sourire pendant 1h30 ! Je vous le conseille si vous ne l’avez pas déjà vu. Il date de 2011 mais je n’avais pas eu l’occasion de le visionner avant.

Cadavres exquis – Francesco Rosi

Amerigo Rogas (Lino Ventura) est envoyé sur une affaire complexe : le juge Vargas a été assassiné à Palerme. Une série de meurtres touche la magistrature dans un contexte politique bouillant pendant l’enquête de l’inspecteur. Grèves et manifestations sont légion, opposant les partis de gauche avec le gouvernement démocrate-chrétien. Alors qu’il pense savoir qui est l’auteur des faits, Rogas est rétrogradé et chargé de travailler avec le gouvernement afin d’attribuer les meurtres à des terroristes gauchistes. Mais l’inspecteur est un homme intègre qui a foi en la justice…

Fan de Lino Ventura, je pensais avoir déjà vu ce film datant de 1976. Pourtant, je n’en ai aucun souvenir en le visionnant. J’ai vraiment aimé car c’est noir à souhait et ça change du schéma traditionnel d’un polar… De plus, cela permet également d’en apprendre un peu plus historiquement et politiquement parlant sur l’Italie. Alors, que réclamer de plus, hein ?

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Ce film entre dans le challenge de Sharon, Thrillers et Polars