Billet épinglé : Les challenges 2022

2 challenges pour 2022 : Les textes courts et Les adaptations littéraires. Cliquez sur chaque lien pour accéder aux billets.

Les récapitulatifs se trouvent dans la barre du haut, à l’onglet « Mes Challenges ». Vous pouvez me donner les liens ici : Challenge les textes courts / Challenge Les adaptations littéraires.

En avril, nous serons en lien avec le challenge 2022 en classiques du blog Délivrer des livres et le blog de Blandine, Vivre Livre.

L’enfant loué – Joan Brady

Traduction : Pierre Alien

L’histoire se situe après la Guerre de Sécession. On aurait pu se dire qu’en rendant leur liberté aux esclaves, on avait compris la leçon… Mais non, bien évidemment, cela serait trop beau ! C’est ainsi que le grand-père de Joan Brady s’est retrouvé vendu à cause de cette simple annonce :

ON DEMANDE – Garçon , âgé de six à huit. Bon foyer jusqu’à vingt et un ans. Paiement de vingt dollars à débattre. S’adresser au Magasin Général & Bureau de B. Wikin à 15 h ce samedi après-midi.

Cela fait froid dans le dos quand on sait ce qui attend les enfants ainsi vendus. On ne les appelle plus « esclaves » mais c’est tout comme. Ils ont juste changé de couleur de peau. S’étonnera-t-on, dès lors, d’apprendre que Jonathan, le personnage principal, va développer une haine envers sa « famille d’accueil » et notamment envers l’un des garçons qui l’a martyrisé durant toute son enfance ?

Inutile de vous dire que l’on a besoin de lire quelque chose de plus léger par la suite !

Un dimanche en cuisine…

Aujourd’hui, je vous propose de l’effiloché de paleron de boeuf. 

Les ingrédients : 

1 paleron de boeuf, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 2 boîtes de concentré de tomates, sel, poivre.

La recette : 

Dans une cocotte, faites rissoler l’oignon ciselé. Ajoutez le paleron entier. Faites le bien dorer sur toutes les faces. Ajoutez l’ail haché. Mettez ensuite le concentré et diluez-le avec de l’eau, à hauteur de la viande (et même un peu plus). Salez, poivrez. Laissez cuire au moins 1h30 à 2h à la cocotte-minute. Une fois cuit, effilochez-le à l’aide de deux fourchettes. C’est prêt !

Allez voir chez Isabelle ce que nous aura mitonné la brigade…

Les défis du 20

Passiflore nous lance le défi, ce mois-ci, de jouer avec 5 oiseaux… Mais… je n’y connais absolument rien en piafs ! Bon, je vais donc aller sur un site spécialisé et prendre les noms les moins communs… Notez que je pourrais très bien mettre mes photos de canards, j’en ai un tas, mais tout le monde sait ce qu’est un canard ! Deuxième défi, trouver des photos libres de droits. Pas si simple mais j’ai réussi ! Les photos proviennent de Pixabay.

Le Bulbul Orphée

L’Outarde Kori

L’Engoulevent

Le Touraco à joues blanches

Un petit clin d’oeil, je ne pouvais pas faire autrement…

Les Birds

La Commode aux tiroirs de couleurs – V. Grisseaux/A. Causse

Je n’ai pas lu le roman d’Olivia Ruiz mais je peux vous assurer que je vais très vite réparer cet oubli. Car à la lecture de ce bel album, j’ai eu l’estomac noué, la gorge serrée, les larmes aux yeux… et je ne pense pas que cela vienne des allergies au pollen !

À la mort de sa grand-père, une jeune femme hérite de sa commode, la fameuse commode aux dix tiroirs colorés que personne n’avait le droit d’ouvrir. Elle découvre ainsi son histoire et celle de sa famille sur fond de guerre civile.

J’ai tout aimé dans cette BD ! Les dessins, les couleurs, le texte… Et cette histoire résonne particulièrement en moi car j’ai également des racines espagnoles du côté de mon grand-père maternel et des interrogations qui, malheureusement, resteront sans réponse…

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Cet album entre dans les challenges Les textes courts (78 pages)et Les adaptations littéraires. 

L’aventure de Madame Muir – Joseph L. Mankiewicz

J’ai adoré ce film datant de 1947, que je ne connaissais pas et qui a été retransmis à la télévision dernièrement. La jeune veuve Muir décide de se libérer du carcan de sa belle-mère et de sa belle-soeur et part avec sa petite fille à la recherche de la maison idéale. En regardant les fiches de l’agent immobilier, elle a le coup de coeur pour un manoir blanc, répondant au doux nom du cottage « Les Mouettes ». L’agent a beau tenter de la dissuader, Lucy est particulièrement têtue. Lorsqu’elle le visite, elle comprend la réticence du vendeur : le manoir est hanté. Mais peu importe, cela mettra un peu de piquant dans sa vie ! Et lorsque le fantôme du propriétaire, Daniel Gregg, lui apparaît, elle ne prend pas peur pour autant…

Quel film mes aïeux ! J’ai eu les poils qui se dressaient, j’ai éprouvé de la joie, de la tristesse… un véritable ascenseur émotionnel ! Pourtant, les histoires de fantômes, ce n’est pas vraiment ce qui m’attire en général (bon, exception faite de Ghost, mais il y avait Patrick Swayze et Whoopi Goldberg et qui n’a pas pleuré devant ce film me jette sa première cassette-vidéo ! 😉). Mais là, je me suis laissée prendre au jeu.

Il s’agit d’une adaptation du roman de R.A Dick, alias Joséphine Leslie, intitulé The Ghost and Mrs. Muir et publié en 1945.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est arabesque1-1.png

Ce film entre dans le challenge Les adaptations littéraires.