Perrinet Dupin

Né à La Rochelle, Perrinet Dupin (ou Du Pin) se dit être lui-même un gentilhomme. En 1476, il était le secrétaire du Duc de Savoie, Philibert Ier.

En 1448, il écrivit un roman de chevalerie, Philippe de Madien, qu’il dédia à la duchesse Anne de Lusignan (1418-1462). Dans ce livre, Philippe est le fils de Renaud, chassé de Macédoine par le roi de Grèce. Il s’était alors retiré en Afrique avec sa famille. Philippe médite alors la conquête de la Grèce afin de venger son père. Il s’entraîne lors des tournois jusqu’au jour où il reçoit tout l’équipement chevaleresque d’une dame inconnue. Il devient alors le chevalier à l’épervier blanc. Il n’oublie cependant pas son projet et entre en Grèce où il fera preuve de courage. Le roman s’inspire de celui d’Aimon de Varennes, Florimont.

Par la suite, il entreprit la rédaction de Chroniques de Savoie. Il adressa également, vers 1476, une supplique sous forme de questionnaire, à la duchesse Yolande, la fille de Charles VII et la veuve d’Amédée IX, père de Philibert. Il entendait ainsi recueillir des informations afin d’écrire l’histoire d’Amédée VIII. C’est ainsi que de romancier, Perrinet devint historien.

Publicités

Une réflexion sur “Perrinet Dupin

  1. Ping : Florimont – Aimon de Varennes – Mes Promenades Culturelles II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s