Les lieux énoncés dans Frénégonde (2)

ALZEY

« Février 1135. Alzey, petit bourg du palatinat du Rhin, se réveille tranquillement (…) »

 

AlzeyExtrait de la carte Michelin

L’Histoire d’Alzey commence dès le néolithique où l’on a des traces de premiers peuplements. Le nom pourrait provenir d’Altiaia, d’origine celtique.

D’après Le Manuel des Voyageurs sur le Rhin (1831), d’Aloys Wilhelm Schreiber (traduit par l’Abbé Henry), Alzey est une ville dans laquelle on a également retrouvé les traces des Romains (autels, débris de colonnes, inscriptions latines). Il s’agit donc d’une ville qui a du vécu.

Si je n’ai rien, à ce jour, m’indiquant à quoi ressemblait exactement le bourg au Moyen Âge, voici une gravure du XVIIe siècle permettant de se faire, déjà, une petite idée de son évolution.

 

Altzey_merian_1645

Gravure sur cuivre de Matthäus Merian (1645)

 

 

À l’heure actuelle, Alzey compte pratiquement 18 000 habitants. Voici des photos prises par mes soins en 2012. Je vous rappelle que vous pouvez en voir d’autres ici.

 

 

IMG_0143L’Histoire d’Alzey (pour les germanistes)

 

IMG_0159'La rue m’ayant inspiré la fameuse ruelle où se passe l’agression

 

 

IMG_0188'Une des églises

IMG_0189'On devine une inscription bien ancienne…

 

IMG_0226'La porte m’ayant inspiré celle des gardes.

 

IMG_0246Une autre église (il y en avait 7, dans Alzey, au Moyen Âge)

 

place AlzeyLa Place (qui m’a inspiré la fameuse « Place aux ormes » du roman)

 

 

rue pharmacie''Petit clin d’œil à Frénégonde : son échoppe a bien évolué !

Photos © L.B

Les lieux énoncés dans Frénégonde (1)

La Fontaine d’Alzey

De temps en temps, je distillerai quelques informations sur les différents lieux que j’ai décrits dans le roman, lieux qui existent bel et bien et que j’ai eu la chance de pouvoir visiter. Vous pouvez bien sûr, et je le rappelle, voir déjà quelques photos, prises par mes soins, dans la rubrique Balades / Étranger. Cliquez ici.

Commençons avec le bourg nommé dès la quatrième de couverture, Alzey. J’aurai l’occasion, dans un prochain billet, de vous parler de cette petite ville qui s’est enrichie au fil des années et qui abrite, actuellement, plus de 17 000 habitants ! Mais je voulais revenir aujourd’hui sur un détail dont je parle dès les premières pages : la fontaine. Voici celle qui a permis à mon imagination de la situer près de l’échoppe de Frénégonde :

 

(…) un fracas retentissant à en faire sursauter les personnages gravés sur le socle de la fontaine, un chevalier et son vassal (…) Page 12

IMG_0151© L.B

 

IMG_0150© L.B

 

Comment ? Vous n’avez toujours pas votre exemplaire ? Cliquez vite ici pour vous l’offrir ! (Fuyez Amazon ou la Fnac si vous voulez le livre papier. Ils sont bien trop longs à l’envoyer). Alors que mon éditeur, lui, vous expédiera sous quelques jours le roman, sans aucun problème.

Le Disibodenberg – Allemagne

Le Disibodenberg est le monastère qui a accueilli la petite Hildegarde. Elle en est devenue l’abbesse principale à la mort de Jutta Von Sponheim. C’est dans ce même lieu qu’elle a écrit son célèbre livre, le Scivias.

La particularité du Disibodenberg est qu’il s’agit d’un monastère double, c’est-à-dire que les moniales et les moines avaient des bâtiments qui se côtoyaient. 

Plan du Disibodenberg

Légende

Ruines de l’Abbaye

Plaques tombales

Cellier 

Réfectoire

Boulangerie / Garde-manger

Nef d’une chapelle

Chapelle-Cimetière

Hospice (plus récent : XIVe siècle)

Chapelle construite en l’honneur d’Hildegarde de Bingen en 1997

Vue du paysage

Maquette des ruines

 

 

Photos prises le 23/04/2012.
© Lydia Bonnaventure

Bermersheim – Allemagne

Bermersheim, village natal d’Hildegarde

Bermersheim a beau être un tout petit village, tout est mis en œuvre pour mettre en relief l’enfant du pays, Hildegarde.

 

Panneau indicateur :
Baptistère de sainte Hildegarde

Le Baptistère

Document sur les panneaux attenants au baptistère :
Bermersheim
Lieu de naissance de sainte Hildegarde

La statue dans le jardin du baptistère

La rue longeant le baptistère

Photos © L.B

Alzey – Allemagne

Avril 2012. Nous partons sur les traces d’Hildegarde de Bingen pour les besoins de mon livre.

1ère Visite : Alzey

Hildegarde n’y est pas née. Ses parents ont habité dans cette ville lorsqu’ils ont consacré leur fille à Dieu. Ainsi, ils étaient plus proches, géographiquement, d’elle.

Alzey est une superbe cité médiévale alliant ancien et moderne.

Les fortifications

Le palais et le château

Une des portes fortifiées

Une des gargouilles de l’église

Les places

Photos © L.B