Soupçons – Kirsteen Duval

Couv Soupçons 3

Quatrième de couverture :

Sybil et sa mère Maureen fuient le compagnon violent de cette dernière et s’installent dans une ville proche de la frontière du Canada. Leur nouvelle vie se met en place très rapidement, l’avenir semble prometteur.

Maureen et Sybil ne tardent pas à tisser des liens amoureux. Le shérif Dan tombe sous le charme de Maureen, alors que Sybil n’en revient pas d’avoir éveillé l’intérêt du très beau Tom.

Plus le temps passe et plus le comportement de Tom intrigue Sybil, mais l’amour qu’elle lui porte anéantit sans cesse ses soupçons jusqu’au jour où sa vie bascule…

Mon avis :

J’avais déjà apprécié le premier roman de Kirsteen Duval, Origines, j’ai adoré celui-ci. Là encore, on a l’impression que tout va bien aller pour les personnages mais il n’en est rien. Moi qui suis férue de thrillers, à plus forte raison lorsqu’ils sont psychologiques, je me suis régalée. Le suspense est à son comble. Croyez-moi, lorsque vous y mettez le nez dedans, vous ne faites rien d’autre à côté.

Lisez-le, vous verrez que vous ne le regretterez pas. Vous passerez quelques bonnes heures de lecture « vivifiante » pour l’esprit.

Extrait :

— Bonjour, je suis le détective McCarty, et voici mon coéquipier, le détective Wilson, répondit la jeune femme en brandissant son insigne aussitôt imitée par son collègue. Nous désirons parler à Mme Rivers.

— Vous voulez dire à Mlle Rivers, répliqua sèchement la vieille femme.

— Euh, oui, c’est exact, à Mlle Rivers. Pourrions-nous lui parler un instant ?

— C’est à quel sujet ? Que lui voulez-vous exactement ?

— C’est à propos de sa mère.

La vieille femme dévisagea les deux policiers d’un air surpris.

— Comment vous avez dit vous appeler ? lança-t-elle à l’attention de la jeune femme.

— McCarty, Eva McCarty.

— J’ai connu un McCarty il y a longtemps de cela, dit la vieille femme toujours au travers de la vitre. Vous connaissez le shérif Dan McCarty ?

— Je suis sa petite-fille, répondit Eva en souriant.

La vieille dame l’observa avec curiosité puis son visage s’illumina tout d’un coup. Finalement, elle ouvrit la porte et invita les policiers à entrer.

— Je suis Sybil Rivers, lança-t-elle avant de tourner le dos et de leur faire signe de la suivre. Enlevez-moi ces chaussures ! Cria-t-elle de l’autre pièce.

Publicités

10 réflexions sur “Soupçons – Kirsteen Duval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s